Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

C'est Peu Dire

  • : Les Restes du Banquet
  • : LA PHRASE DU JOUR. Une "minime" quotidienne, modestement absurde, délibérément aléatoire, conceptuellement festive. Depuis octobre 2007
  • Contact

Et Moi

  • ARNO S.
  • Philosophe inquiet, poète infidèle, chercheur en écritures. 55° 27' E 20° 53' S

Un Reste À Retrouver

Top articles

  • La ligne de vie

    13 août 2012 ( #Poésie )

    Cherche la ligne, je veux dire le geste vital qui porte et annonce, elle promet des crépuscules apaisés et résonne toujours du brouhaha des départs, entre désir et dénouement, toujours animée, toujours allante, elle sinue et lève, parfois secrète, parfois...

  • Lentement blanc

    02 août 2012 ( #Elle & Lui )

    où es-tu où es-tu toi que je ne cherche pas que je cherche où es-tu où es-tu mon homme es-tu parti es-tu venu j’oublie ça va ça va je ne pleure pas et ne va pas imaginer que je t’attends je t’attends où es-tu es-tu seulement as-tu jamais été je ne sais...

  • Je veux un autre rôle

    08 juillet 2012 ( #Humain trop )

    La vie ressemble parfois à un feuilleton très court : un seul épisode avec un casting à l’économie et un décor qui ressemble à votre intérieur (qui lui, ne ressemble à rien). Et puis parfois, c’est Hollywood : stars privées et jets glamours, Champagne...

  • Les sourires ni les livres

    27 octobre 2011 ( #Poésie )

    Les sourires ni les livres ne suffiront à convaincre la mer et son ciel de jouer encore et encore de l’aube à l’horizon la grande scène de l’appel si tu ne salues toi aussi les héros silencieux et n’explores sans excès les littoraux instables et les vallées...

  • Danse contemporaine

    25 octobre 2011 ( #Ecologie )

    Où vont-ils ces nouveaux nomades, libres et chatoyants, portés par une respiration joyeuse et polyglotte ? où vont-ils ces danseurs émus par le souffle du monde qui opposent aux files de voitures, mécaniques et serviles, leurs arabesques inventives et...

  • La mort, la fraction et l’œuf sur le plat

    15 octobre 2011 ( #Absurde )

    Mourir n’est, somme toute, pas moins aisé que naître ; quant à durer, on s’en fait, bien exagérément, toute une montagne, il suffit bien souvent d’attendre, ce qui, convenons-en, ne demande ni énergie, ni imagination, ni vertus singulières. En revanche,...

  • Périclès, jamais sans mon casque

    29 septembre 2011 ( #Absurde )

    De récents travaux en paléopsychanalyse révèlent que Périclès, également nommé « tête d’oignon », souffrait d’agoraphobie. Cela est fort plausible et expliquerait, d’ailleurs, pourquoi il ne quittait jamais son casque : sans doute afin qu’on ne voie pas...

  • Signalisation lacunaire

    28 août 2011 ( #Ecriture )

    Il pouvait siffler deux mélodies à la fois et connaissait plus de cinquante noeuds, il savait le silence et grimpait à la corde sans les pieds. Il aurait fait un remarquable traducteur mais il ne supportait pas l'avion. Il répétait presque tous les matins...

  • Présence

    26 août 2011 ( #Absurde )

    « Absent ! » répondit-il à l’appel de son nom, tout en jetant triomphalement son valet de pique. Et cela ne surprit nullement son professeur qui, sourd et chauve depuis la chute du mur de Berlin, répétait en boucle et de mémoire, ignorant tout des changements...

  • Être et ne pas être

    02 août 2011 ( #Philosophie )

    Sauf à devenir, on ne saurait continuer d’être. Mais devenir, n’est-ce toujours devenir autre, partant, cesser d’être même ? Être encore et toujours tel, alors, serait − par impossible − renoncer à devenir et, finalement, s’interdire d’être. Faudra-t-il...

  • Portrait d’un tartinologue rebelle

    16 juillet 2011 ( #Absurde )

    Mon professeur de tartine − qui dirige ma thèse sur l’opportunité du beurrage sur tranche en période de subflation acyclique et structurelle − n’a ni grille-pain électrique, ni carte vitale, ni amour impossible, ni abonnement CanalSat, ni humour noir,...

  • Le trou du souffleur

    23 janvier 2012 ( #Ecriture )

    Euh… Zut le souffleur n’est pas là. De toutes façons, il n’y a aucun texte à souffler. Je pourrais toujours siffler, même si à l’écrit ça ne passe pas bien, mais il n’y a pas de lecteurs non plus. Non, non, je vous en prie, n’éteignez pas votre télévision,...

  • Sourire, c’est un entretien (2)

    04 février 2012 ( #Pédagogie )

    J’aime les noisettes fraîches et les framboises congelées mais je ne suis ni pseudo-cognitiviste, ni arabo-nippon, quoique respectueux des diversités respectueuses, je suis pour un neutralisme centriste, j’ignore tout des causes de la guerre de Crimée...

  • Double bind

    01 février 2012 ( #Absurde )

    − Mais arrêtez de me suivre comme ça, espèce de demeuré. − Ah, mais, euh… excusez-moi, je ne vous suivais pas, j’allais seulem… − Et pourquoi vous me regardez fixement ? − Ah non, alors là non, je ne vous regardais pas, c’est juste que vous m… − Et regardez...

  • Cartographie

    29 décembre 2011 ( #Humain trop )

    Beau capitaine, ô si beau mon capitaine, fermement haubané, souplement chaloupé, tu captives et embarques, moustache fine et frangée par l’écume, tu calcules et régules et jamais ne capitules. Tu parades et accapares, et toujours en capitales, tu ratures...

  • Tout s’en semble

    25 décembre 2011 ( #Absurde )

    Ils étaient presque tous là, venus fêter Noël, malgré qu’ils en aient. Il y avait les Nucléés, le fils Kaliste, les Méralopes et la mère Thume, qui avaient voyagé de conserve et partagé les frais. La Birato, le Canditevoux et la Postille étaient déjà...

  • Vous rêvez au-dessus de vos moyens

    15 décembre 2011 ( #Humain trop )

    Le rêve donne le tournis : toutes ces vies possibles, tous ces voyages, tous ces livres que l’on aurait pu écrire et toutes ces rencontres inoubliables qui n’orneront jamais notre mémoire, toutes ces éventualités sacrifiées pour une seule, définitivement...

  • Le soleil a la migraine

    10 décembre 2011 ( #Poésie )

    On m’a raconté récemment, je ne sais s’il faut le croire, qu’un matin, après une nuit blanche dommageable, le soleil accéléra imperceptiblement sa course tout au long de la journée pour aller se coucher finalement quarante-huit minutes plus tôt que prévu....

  • Tu votes pour qui ?

    19 novembre 2011 ( #Politique )

    Du haut de son promontoire, efficacement isolé et protégé des odeurs populaires et autres chants crouteux, avec indignation et élégance, il dénonce le mal, condamne la pauvreté et s'insurge contre les guerres belliqueuses et les injustices iniques. Je...

  • Mondanité

    17 novembre 2011 ( #Poésie )

    De retour d’une longue conversation, encore bruissant de rémanentes bousculades, je reviens à l’absence et y creuse une nuit. Ces exils intimes, j’en sais l’illusoire consistance et à raison les docteurs m’en détournent, je me laisse pourtant croire,...

  • La vache qui choit

    09 mai 2011 ( #Absurde )

    Une vache divine − ô source principielle, mère de toutes les mères ! − s’étant un peu trop penchée lors qu’elle observait, de là-haut tendrement pourtant, deux cabris trois biquettes jouer au plus malin, vers le bas sans détour en un lieu sans retour...

  • Leaders et followers

    01 mai 2011 ( #Elle & Lui )

    Que l’on soit devant, que l’on soit derrière, l’amour toujours est une épuisante course-poursuite. Parfois, selon une chorégraphie bibliquement réglée, on demi-tourne et les places s’inversent ; parfois aussi, l’un seulement fait demi-tour, et c’est alors...

  • Des chiffres et des lettres

    24 avril 2011 ( #Philosophie )

    La mort est comme le trait de l’addition qui marque le temps du bilan ; et l’on saura, chiffres à l’appui, si la recette a été bonne. Elle est le point en fin de phrase qui indique le temps de la lecture ; et l’on saura, textes à l’appui, si l’écriture...

  • Le débat sur la dentité

    14 avril 2011 ( #Absurde )

    « L’Xstence précède l’Yssence », imposa l’xtentialiste debout à la tribune. « L’humanité se compose de plus de hordes que de gisants » osa un ositiviste impudent. Le débat sur la dentité commençait fort. Après quelques échanges courts entre un décaphoniste...

  • La politique de l’œuf

    10 avril 2011 ( #Politique )

    Je dis non à l’omelette ! Non parce qu’elle ne va jamais, comme dit la sagesse populaire, sans quelques œufs cassés, mais parce qu’elle est une figure de l’échec du mélange, mélange mondialisé qui affadit et lisse, nie les timbres et les couleurs, arase...

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 > >>