Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

C'est Peu Dire

  • : Les Restes du Banquet
  • : LA PHRASE DU JOUR. Une "minime" quotidienne, modestement absurde, délibérément aléatoire, conceptuellement festive. Depuis octobre 2007
  • Contact

Et Moi

  • ARNO S.
  • Philosophe inquiet, poète infidèle, chercheur en écritures. 55° 27' E 20° 53' S

Un Reste À Retrouver

Top articles

  • Vote inutile

    23 avril 2017 ( #2017 )

    Je me demande si ces élections sont bonnes pour la pensée. J’en vois tant qui deviennent dogmatiques, sectaires, définitifs quand ils défendent leur champion, faisant passer des opinions rebattues pour des convictions et des blocages obsessionnels pour...

  • La preuve par l’ampoule

    22 mai 2017 ( #2017 )

    Eh bien s’Il existe, le Concepteur est un vicieux. La preuve, nous n’attrapons jamais d’ampoules que là où, sauf à être un contorsionniste, on n’accède qu’à grande difficulté, derrière le talon ou sous les orteils. Faux, répondront sans doute certains...

  • Ça marche !

    19 juin 2017 ( #2017 )

    – Alors, ce succès sans appel, qu’est-ce que ça vous inspire ? – L’envie de retourner marcher, moi aussi, tout seul, en montagne. – Amusant. L’ironie n’est malheureusement rien de plus que la sortie bruyante des mauvais perdants. – Rassurez-vous je serai...

  • La Pharmacie Moderne

    05 juillet 2017 ( #2017 )

    Alors hier, figurez-vous, je suis allé à la pharmacie acheter un flacon de Iopamiron et 20ml de Xylocaine. Ce sont les produits que l’on vous injecte avant un arthroscanner. En attendant que l’on me serve je réfléchissais : la chondropathie rétro patellaire...

  • Changement de saison

    24 juillet 2017 ( #2017 )

    Le mercato bat son plein. Les joueurs discutent, les clubs négocient, les supporteurs spéculent. Et quelques épouses, secrètement, se mettent à rêver d’un mercato des maris : essayer pendant une saison celui de la voisine, vigoureux et qui occupe tout...

  • Poetry

    26 juillet 2017 ( #2017 )

    J’aurais adoré être poète mais comment voulez-vous écrire joliment dans une langue qui fait rimer mon ange avec vidange et paradis avec radis ou caddie. Notez qu’en anglais paradise rime presque avec eyes. « Capté par ton visage, je plonge dans tes eyes,...

  • C’est l’histoire d’un gars

    29 juillet 2017 ( #2017 )

    Je trouve pour le moins cavalière cette façon qu’ils ont de décider du sort de leurs personnages, après leur avoir torché un portrait grossier, donné un nom ridicule et imposé une histoire sans relief ou pire, un destin de héros. Les auteurs de roman...

  • Encore une tranche

    02 août 2017 ( #2017 )

    Je comprends bien pourquoi les charcutiers (prenez monsieur Robert par exemple) n’ont pas le même physique que les footballeurs professionnels (et vice versa) mais je ne vois pas pourquoi les chirurgiens ne ressemblent jamais à des charcutiers. D’ailleurs...

  • Des belettes et des hommes

    07 août 2017 ( #2017 )

    Les animaux sont plus solidaires que les humains, les animaux ne tuent que pour manger, eux, les animaux respectent leur territoire, ils sont plus ceci, plus cela… Stop, ça suffit l’anthropo-bashing. Qu’ils viennent tous, le panda, l’aigle royal, la taupe...

  • PSG

    09 août 2017 ( #2017 )

    Difficile, en ce mois d’août 2017, de ne pas s’intéresser à l’affaire Neymar, tout le monde en parle. Je décide donc d’y regarder de plus près. J’apprends que ce footballeur aurait été acheté 222 millions d’euros par le PSG – quoi, 222 millions ! Puis...

  • Pfiit

    13 août 2017 ( #2017 )

    Finalement, quelque chose nous rapproche, Neymar et nous, auteurs de restes. Non pas le salaire, ni le tee-shirt floqué à notre nom mais le dribble, l’art de la feinte : nous faisons mine d’emmener le lecteur à droite et pfiit, nous passons à gauche....

  • Où suis-je ?

    17 août 2017 ( #2017 )

    Bien sûr, ces pieds que je vois sous le bureau, ces mains, ce ventre sont les miens, pourtant j’ai l’impression qu'ils ne sont pas moi, que je suis ailleurs, que je suis situé plutôt quelque part derrière mes yeux. Je, je veux dire moi, mon moi serait-il...

  • Toi et moi

    18 août 2017 ( #2017 )

    Moi : Hé, toi ! Toi : Moi ? Moi : Non, j’ai dit toi. Toi : Comment ça, toi ? Moi : Ben quoi, t’es pas toi ? Toi : Si. Enfin… Moi : Ouais je vois, tu sais même pas. Toi, t’es toi, pas moi. Toi : Heu… c’est moi ou t’es pas net. Moi : Quoi, tu le fais exprès,...

  • Déjà !

    18 août 2017 ( #2017 )

    Ils étaient longs souvent les dimanches et aujourd’hui encore les jeudis après-midi sont interminables, sans parler de la lecture des livres de Murakami ou des courses en montagne qui commencent avant l'aube et se terminent tard le soir. C’est pour cela...

  • Homo dominator

    23 août 2017 ( #2017 )

    Ce sont ces hésitations qui me le rendent attendrissant. Après s’être acharné à dresser tout ce qui pouvait l’entourer, femmes, enfants, étrangers, animaux…, voilà que l’homme ne parle plus que de partage, d’écoute et de respect. Allez, un petit effort...

  • Personnage – à saisir

    24 août 2017 ( #2017 )

    « Comme chaque matin, Pierre, jeune nonagénaire, s’extasiait : « Fichtre, un nouveau jour, encore ! ». En ce jeudi d’août, il enfila son imperméable usé et partit, à son rythme, pour sa promenade quotidienne. » Pierre est un des personnages dont je viens...

  • La culture

    28 août 2017 ( #2017 )

    Alors bien sûr, les conflits tribaux au Yémen et la sauvegarde du léopard des neiges du Kirghizistan sont des questions essentielles. Ceci dit, et je m’adresse aux médecins et aux dentistes, serait-il possible de doubler, dans les salles d’attente, les...

  • Écriture

    06 septembre 2017 ( #2017 )

    – La vie est une plaie sanieuse et la mort, sa cicatrice. – … – Quoi ? La conscience est le témoin impuissant de cette lente agonie. – On y va ? – Attends, j’écris. Le témoin froid de ce drame insane. – Bon, ben je suis sur le terrain. – J’arrive, prends...

  • Mes idées

    11 septembre 2017 ( #2017 )

    Bien sûr, j’aimerais vous y inviter et vous présenter mes idées, souvent si belles et chaleureuses, si fluides et profondes, mais c’est vraiment trop petit dans ma tête. Quant à mon salon, pourtant plus logeable, pour une triste raison qui m’échappe,...

  • Tu veux ma main ?

    12 septembre 2017 ( #2017 )

    Barak Obama, Lady Gaga, Léonard de Vinci, Raphaël Nadal, David Bowie, Scarlett Johansson, Lewis Caroll, Jimi Hendrix et moi sommes gauchers. Alors il est vrai que nous peinons un peu à écrire à l’encre sur un carnet à spirale, à découper aux ciseaux ou...

  • Nom de nom

    24 septembre 2017 ( #2017 )

    Je me demande toujours pourquoi je ne rencontre jamais de monsieur Flaubert ou madame Diderot, jamais de Kevin de Musset ou Cindy Aragon ; ni Lola de Balzac, ni Lucas Verlaine, ni Jade Proust, ni Nathan Rimbaud. Et vous, connaissez-vous une famille Baudelaire...

  • Chercher ou ne plus chercher

    08 octobre 2017 ( #2017 )

    Personne, jamais, n’a trouvé d’aiguille dans une meule de foin. Serait-ce que l’on n’a pas suffisamment fouillé ou qu’il n’y en a jamais eu ? Faut-il continuer ces recherches avec foi ou abandonner cette quête stérile ? Obsession ténébreuse et régressive...

  • Néolexe

    30 septembre 2017 ( #2017 )

    – Tu n’as pas le droit d’inventer des mots. – Ah bon ! – Mais non. Tu imagines, si tout le monde faisait comme toi. – Euh… – Et tous ces enfants qui meurent de faim. – Mais ça n'a… – Il faut que l’on se comprenne ou alors c’est la guerre. – Oui, je suis…...

  • Les tirets sont-ils des êtres doués de sensibilité ?

    12 octobre 2017 ( #2017 )

    – Hé, toi ? – Qui ça, moi ? – Ben oui toi ; tu vois quelqu’un d’autre sur ce blog. – Non mais, je n’ai pas l’habitude qu’on me parle, je ne suis qu’un tiret de dialogue. – Justement. As-tu déjà expérimenté l’écriture automatique ? – Non jamais. De toute...

  • La ganterie

    19 octobre 2017 ( #2017 )

    Vous allez me trouver médisant mais je ne peux m’empêcher de penser qu’Il nous a créés avec cinq doigts, et les cinq de taille différente, pour embêter les gantiers. C’était mal connaître le genre humain et singulièrement les gantiers qui eurent tôt fait...