Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

C'est Peu Dire

  • : Les Restes du Banquet
  • : LA PHRASE DU JOUR. Une "minime" quotidienne, modestement absurde, délibérément aléatoire, conceptuellement festive. Depuis octobre 2007
  • Contact

Et Moi

  • ARNO S.
  • Philosophe inquiet, poète infidèle, chercheur en écritures. 55° 27' E 20° 53' S

Un Reste À Retrouver

Top articles

  • L'ardu reste

    25 juin 2014 ( #2014 )

    Je ne serai pas celui qui écrira « celui qui écrira “’Ceci n’est pas un reste’ est un reste” méprisera l’art du reste ».

  • Qui a gagné ?

    24 juin 2014 ( #2014 )

    À vaincre sans perdants on triomphe sans plaisir.

  • Allez

    23 juin 2014 ( #2014 )

    Tes pieds pour honorer le chemin ; tes mains pour accorder l’équipée.

  • Promise

    20 juillet 2012 ( #Aphorisme )

    Il est des promesses qui mentent et volent à jamais ; il en est d’autres qui donnent et donnent interminablement.

  • Global warming

    21 juin 2014 ( #2014 )

    Le niveau monte ; les malheureux bacheliers ne sont pas épargnés par les effets du réchauffement climatique.

  • Paramètre de soi

    20 juin 2014 ( #2014 )

    Je n’ai jamais pu me résoudre à n’être qu’une variable d’ajustement, je suis juste une équation complexe aux inconnues nombreuses. J’ai renoncé à me calculer. Je suis sans solution – et ce n’est pas du second degré.

  • À l’aise, la joie

    19 juin 2014 ( #2014 )

    La joie dure et s’installe, oubliant parfois jusqu’à ce qui l’a fait naître. Le plaisir non.

  • Le bac

    18 juin 2014 ( #2014 )

    Les footballeurs français n’étaient pas frais ce matin, ils ont passé la nuit à lire les sujets du bac. Ce n’est pas très sérieux.

  • Le temps qui tourne

    21 juillet 2012 ( #Poésie )

    Lente et solitaire comme une aube Dense et frénétique comme un fol Tourne le jour et la vie court

  • Avec les mains, c’est le pied

    16 juin 2014 ( #2014 )

    Il semble plus judicieux d’utiliser (discrètement) ses mains quand on est footballeur que ses pieds quand on est manucure (discrètement ou non).

  • Sans compter

    15 juin 2014 ( #2014 )

    Que le chiffre est chiche, et acéré pourtant, quand la lettre est espiègle, ronde et festive aussi.

  • Théorie du genre

    14 juin 2014 ( #2014 )

    Comédie musicale ? (Non) Poésie tragique ? (Non) (Oh !) Haïku de théâtre

  • Oui et non

    13 juin 2014 ( #2014 )

    Dans la vie, les idées, les sentiments, les caractères, les saveurs, les couples… les contraires cohabitent ; dans les dictionnaires seulement, ils s’opposent.

  • Heureusement

    12 juin 2014 ( #2014 )

    Le bonheur nous va bien ; comme un habit du dimanche, on devrait en prendre soin.

  • Le mot la chose

    11 juin 2014 ( #2014 )

    Le mot voile la chose alors vêtue elle ose et sort.

  • Oui mais que faire ?

    10 juin 2014 ( #2014 )

    Il faut beaucoup d’inconséquence pour jouer le poète alors que tant d’enfants meurent de faim et au moins autant d'arrogance pour faire le philosophe lors même que l’on manque de plombiers.

  • Y’a quelqu’un ?

    12 septembre 2019 ( #2019 )

    Le plus étonnant, alors que de toute évidence nous habitons chacun notre propre monde, ce n’est pas que nous survivions à cette solitude cosmique, c’est que l’on arrive à se convaincre que l’on fait de vraies rencontres.

  • Le chien, la petite fille et l’orchidée

    26 septembre 2020 ( #2020 )

    J’ai un doute sur la question mais il me semble que si le chien, jamais, n’admire un lever de lune, les pétales d’une orchidée ou la Petite Fille au ballon de Banksy, c’est parce qu’il n’a pas les mots.

  • Haïku tu me plais

    23 juillet 2012 ( #Haïkus )

    Vif et sans apprêt Sans peur ni regret Mais beau comme un trait

  • Perdu

    06 juin 2014 ( #2014 )

    Perdre, c’est parfois se trouver et se perdre, parfois trouver. Comme elle est facétieuse, la langue.

  • C’est de l’art

    16 mai 2014 ( #2014 )

    La danseuse au nénuphar Le saxo et sa fanfare Mais la star c’est le cafard

  • Ombré

    03 mai 2014 ( #2014 )

    Je suis doté, grâce à Dieu, d’un mauvais esprit ombrageux qui me permet de traverser les périodes de bonheur sans trop de dommage.

  • N’attendre

    30 avril 2014 ( #2014 )

    On ne finit jamais d’attendre, alors ne commençons pas.

  • What ?

    18 avril 2014 ( #2014 )

    Mais que sait-on quand on ne sait l'écoute ?

  • Nous-mêmes

    25 avril 2014 ( #2014 )

    Grâce au selfie, les touristes n’ont même plus besoin des indigènes pour se prendre en photo.