Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

C'est Peu Dire

  • : Les Restes du Banquet
  • : LA PHRASE DU JOUR. Une "minime" quotidienne, modestement absurde, délibérément aléatoire, conceptuellement festive. Depuis octobre 2007
  • Contact

Et Moi

  • ARNO S.
  • Philosophe inquiet, poète infidèle, chercheur en écritures. 55° 27' E 20° 53' S

Un Reste À Retrouver

14 février 2014 5 14 /02 /février /2014 08:38

Alors que depuis plusieurs décennies, je l’ignore bien injustement, je voudrais aujourd’hui présenter mes excuses les plus sincères à mon coude. Je découvre sa généreuse disponibilité ; non sans une touchante maladresse, il m’assiste tant qu’il peut.

Je me suis cassé le poignet.

Partager cet article

Repost0
13 février 2014 4 13 /02 /février /2014 03:37

– Hiiiiiiiiiiiiiiiii Rita Cindy Dads Maloun, je suis enceinte !!!!!!!

– Mais… euh… Qu’est-ce que vous faites sur mon blog ?

– Ben c’est qui lui !? Rita c’est toi ?

– Écoutez, j’ignore qui est Rita, je suis Arno et vous êtes sur mon blog Les Restes du Banquet, c’est écrit là-haut.

– Hein, on n’est pas sur Les Restes de la Banquette ? Oh putain c’est encore l’autre naze de Kevin.

– Non, c’est le Banquet et je ne connais pas de Kevin.

– Kevin c’est le papa.

– Ah le papa, mais comment a-t-il pu pénétrer…

– Quoi, pénétrer. Eh gros dégueulasse, mais c’est quoi ce site de vieux pervers.

– Mais pas du t…

– Ritaaaaaaaa

------------------------------

PS pas de reste aujourd’hui, j’ai été victime d’un hacking.

PPS maman, je ne suis pas enceinte.

Partager cet article

Repost0
12 février 2014 3 12 /02 /février /2014 03:03

L’homme est l’animal qui s’absente.

Au creux de ce retrait, fragile et sans raison, se présente le sens.

Partager cet article

Repost0
11 février 2014 2 11 /02 /février /2014 02:39

Il ne suffit pas d’estouplir une synecdoque pour dégouler un oligarque.

Partager cet article

Repost0
10 février 2014 1 10 /02 /février /2014 02:55

L’amoureux ne voit pas avec ses yeux mais avec son cœur.

C’est malin ! Allez vous étonner ensuite qu’il se cogne si souvent le petit orteil.

Partager cet article

Repost0
9 février 2014 7 09 /02 /février /2014 02:45

Que la beauté pure et chatoyante du ciel n’offusque pas la fidélité rocailleuse du chemin.

Partager cet article

Repost0
8 février 2014 6 08 /02 /février /2014 10:50

Si je devais écrire une autobiographie, elle commencerait ainsi : « c’est ici un livre de mauvaise foi ». Je suis bien désolé mais vous préviens : contrairement au parti-pris de Montaigne, je ne m’y peindrais ni tout entier, ni tout nu.

L’écriture nous offre l’inestimable et jouissante possibilité d’être autre (autre âge, autre caractère, autre sexe…), et il faudrait que, non content de vivre ordinairement comme tout le monde, on raconte cela banalement et fidèlement ?

Partager cet article

Repost0
7 février 2014 5 07 /02 /février /2014 02:49

Les ruines comme les rides ont leurs esthéticiens ; les uns conservent, les autres effacent.

Partager cet article

Repost0
6 février 2014 4 06 /02 /février /2014 03:17

Le mâle est las

Sa lame est blême

Et son mât balle

Il blâme et bêle

Son âme a mal

Il brame

Son animal est mat

Et sa dame date

Partager cet article

Repost0
5 février 2014 3 05 /02 /février /2014 03:59

On a fait la moitié du chemin quand on a compris que le monde n’est pas un dehors dans lequel on est.

Il faut encore parcourir la deuxième moitié et comprendre qu’il n’est pas non plus un dedans projeté.

Enfin, il reste la troisième moitié ; ça devient mal signalisé et cahoteux.

Partager cet article

Repost0
4 février 2014 2 04 /02 /février /2014 03:38

C’est assez frustrant de penser qu’un des plaisirs les plus forts est celui du sommeil profond – un peu comme un orgasme sous péridurale.

Partager cet article

Repost0
3 février 2014 1 03 /02 /février /2014 03:13

C’est plaisant de voir combien les randonneurs sont courtois, souriants et toujours prêts à renseigner. La durée moyenne d’une rencontre sur un sentier est de quelques secondes, une minute grand maximum. Serait-ce la durée de vie commune idéale ?

Partager cet article

Repost0
2 février 2014 7 02 /02 /février /2014 03:05

La conquête est toujours la quête du con.

(Entendre le double génitif objectif et subjectif).

Partager cet article

Repost0
1 février 2014 6 01 /02 /février /2014 10:07

Il faut du talent pour plaire à certains et du génie pour déplaire à tous.

Partager cet article

Repost0
31 janvier 2014 5 31 /01 /janvier /2014 03:42

Parents, attention dans le choix du prénom de vos enfants.

Si Julot et Romillette n’ont inspiré ni Shakespeare ni Dire Straits, qui blâmer ?

Partager cet article

Repost0
30 janvier 2014 4 30 /01 /janvier /2014 03:21

L’avantage inestimable de l’aphorisme, c’est qu’on ne le conteste pas. Au pire, il peut être relu.

Partager cet article

Repost0
29 janvier 2014 3 29 /01 /janvier /2014 03:59

Les conflits reconfigurent les cartes et les alliances et toujours ils vous offrent de nouveaux amis.

Partager cet article

Repost0
28 janvier 2014 2 28 /01 /janvier /2014 03:38

Les infinitifs, comme les vieux célibataires, parlent peu ; alors on les conjugue.

Pour le meilleur et pour le pire.

Partager cet article

Repost0
27 janvier 2014 1 27 /01 /janvier /2014 03:44

Le joug du cul

Le coup du jonc

Le jus du con

Partager cet article

Repost0
26 janvier 2014 7 26 /01 /janvier /2014 03:31

On existe parce que l’on ne s’habitue pas à être.

C’est épuisant.

Partager cet article

Repost0
25 janvier 2014 6 25 /01 /janvier /2014 03:41

Que sont mes amis devenus

Qui suis déconnecté depuis deux jours.

Partager cet article

Repost0
24 janvier 2014 5 24 /01 /janvier /2014 03:10

La mesure est toute la chose de l’homme.

Partager cet article

Repost0
23 janvier 2014 4 23 /01 /janvier /2014 03:28

Tiens, ce bruit, dans le ciel, serait-ce une voix ?

Non.

C’est l’aube seulement, bruyante et affairée, qui déloge les ombres tardives.

Partager cet article

Repost0
22 janvier 2014 3 22 /01 /janvier /2014 03:19

Brève est l’échappée

Sûre est l’assise

Et battent les cœurs

Partager cet article

Repost0
21 janvier 2014 2 21 /01 /janvier /2014 03:20

Comme elle s’entête, la vie, parfois, insistant lourdement à bégayer un texte usé.

Comme elle cède vite, parfois aussi.

Partager cet article

Repost0