Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

C'est Peu Dire

  • : Les Restes du Banquet
  • : LA PHRASE DU JOUR. Une "minime" quotidienne, modestement absurde, délibérément aléatoire, conceptuellement festive. Depuis octobre 2007
  • Contact

Et Moi

  • AR.NO SI
  • Philosophe inquiet, poète infidèle, chercheur en écritures. 55° 27' E 20° 53' S

Un Reste À Retrouver

3 février 2008 7 03 /02 /février /2008 06:23
Comment être sûr que ce n’est pas une généreuse commisération ou une bienveillante sollicitude ou une amicale indulgence ou une charitable clémence qui gît, modeste et discrète, au fond du beau regard mécompris des bovins.


Partager cet article

Repost0
2 février 2008 6 02 /02 /février /2008 06:21

 

Eh oh ! ya quelqu’un ? au secours ! suis enfermé dans ce blog depuis 3 mois waa waa waa… ; oh là là, ça résonne là-dedans wan wan wan… ; on m’oblige à écrire tous les jours des âneries ; aidez-moi à sortir… ; personne ne répond, évidemment ; qu’est-ce que ça sent mauvais ici ; peut-être que personne ne m’entend, ou que personne ne comprend, ou qu’ils font tous semblant ; c’est vraiment totalement absurde cette histoire, n’importe quoi waa waa waa… ils ont intérêt à me rembourser...

Partager cet article

Repost0
1 février 2008 5 01 /02 /février /2008 06:28
Compte tenu de la situation, l’attitude tout en retenue de l’homme est soit le signe émouvant d’une très haute maîtrise de soi, soit la preuve rédhibitoire d’une totale inconséquence et d’une indécente irresponsabilité.

 

Partager cet article

Repost0
31 janvier 2008 4 31 /01 /janvier /2008 06:27

Dans le mot apocryphe de Flaubert : « je suis Madame Bovary », il faut entendre le verbe suivre.

Partager cet article

Repost0
30 janvier 2008 3 30 /01 /janvier /2008 06:27

L’homme est assez inégal dans ses imitations : il fait très bien le coq et le veau, mais plutôt mal l’holothurie et le paille-en-queue.

Partager cet article

Repost0
29 janvier 2008 2 29 /01 /janvier /2008 06:25
Nous sommes de passage, terrible évidence, le séjour est trop court, alors on laisse des traces, on souille son territoire, on incise on excise, on s’exhibe et parle fort, on saigne et on signe.

Partager cet article

Repost0
28 janvier 2008 1 28 /01 /janvier /2008 06:57
Pour une civilisation des politiques.

Partager cet article

Repost0
27 janvier 2008 7 27 /01 /janvier /2008 06:34

Un jour mon prince viendra, un jour il me dira :

faut-il être naïve, attendre si longtemps,

craintive et cœur battant, des mots d’amour troublants,

je suis un mauvais rêve et sans trêve je feins,

Éteins vite la télé, lève-toi, marche et deviens.

Partager cet article

Repost0
26 janvier 2008 6 26 /01 /janvier /2008 06:19
Comment se retrouver si l’on ne peut se perdre ?
Et où irai-je te chercher si tu ne sais où te cacher ?

Partager cet article

Repost0
25 janvier 2008 5 25 /01 /janvier /2008 06:44

Lisez moins ; écrivez plus.

Partager cet article

Repost0
24 janvier 2008 4 24 /01 /janvier /2008 06:44

Un jour sans doute, et prochainement peut-être, tout aura été déjà dit au moins une fois. On pourra encore, un temps, jouer un peu sur l’intonation, mais il faudra bien finalement se résoudre à répéter ou se taire.
Alors on attendra le poète comme un premier matin, on l’espérera comme un messie laïque, pour un lever de sens et une renaissance au temps ; on aura compris enfin que ses mots ne sont ni beaux ni obscurs, ni euphoniques ni licencieux, ni rimés ni rythmés, ni engagés ni passionnés, mais plus radicalement, plus simplement, toujours, mais la première fois seulement, inouïs.

 

Partager cet article

Repost0
23 janvier 2008 3 23 /01 /janvier /2008 06:58

On est dogmatique par peur ou mépris et relativiste par paresse ou inconséquence.

Partager cet article

Repost0
22 janvier 2008 2 22 /01 /janvier /2008 06:56
Les femmes, certes, ne naissent pas chiennes, mais elles le deviennent très rapidement, dans le regard des hommes.

Partager cet article

Repost0
21 janvier 2008 1 21 /01 /janvier /2008 06:55

Osons la retenue ; risquons la simplicité.

Partager cet article

Repost0
20 janvier 2008 7 20 /01 /janvier /2008 06:52
Merci au petit malin – ennemi de la littérature – qui a réussi à faire croire que Flaubert avait écrit « Mme Bovary c’est moi ».
Grâce à lui, aujourd’hui, dans mes écrits, je ne peux plus évoquer une créature désirable sans que mon épouse me fasse la tête ni parler de maladie grave sans que ma mère vienne s’installer à la maison « pas longtemps » ;
je ne peux pas raconter une histoire de terrorisme sans que les RG me mettent sur écoute, ou  faire dire « sale pédé » à un de mes personnages sans que le MROB, le FMUC, le TALC, le PLUG et l’Association de Défense des Lecteurs Joyeux Insultés m’attaquent au TGI.

Partager cet article

Repost0
19 janvier 2008 6 19 /01 /janvier /2008 06:20
On doit à Joseph A. Smith la théorie féconde du membre invisible.

Partager cet article

Repost0
18 janvier 2008 5 18 /01 /janvier /2008 06:27

Vite, ralentissons.

Partager cet article

Repost0
17 janvier 2008 4 17 /01 /janvier /2008 06:22

Range ta plume, ancêtre ruiné, rien n’en sort plus que quelque inoffensif crachat bilieux.
Rejoins-nous ce soir, viens réapprendre à danser, aimer et oublier. Demain tes poèmes auront la légèreté du départ, le souffle du désir et la vigueur de l’innocence.

Partager cet article

Repost0
16 janvier 2008 3 16 /01 /janvier /2008 06:00

En cette fin d'après-midi hivernale, au seuil de l'extase, j'assiste, ô divin ravissement !, au spectacle le plus abouti que l'on puisse imaginer : les mille chatoiements chaleureusement moirés et l’infinie diversité des reflets délicats généreusement orchestrés par cette bonne décharge bien chargée en méthane.

Partager cet article

Repost0
15 janvier 2008 2 15 /01 /janvier /2008 06:32
Je est autres.

Partager cet article

Repost0
14 janvier 2008 1 14 /01 /janvier /2008 06:42

- Antigone, ma sœur, rebelle et tragique, Icare, ô mon frère, toi qui m’as appris à déplacer les bornes d’un réel par trop exigu, et toi Marco Polo, père admirable et pionnier, tes dérives excentriques ont dessiné ma folle géographie mentale, Charles, Arthur, Henri, mes cousins, vous qui m’avez initié à la phytothérapie poétique et la neurochimie littéraire, Lou Andrea, ma mère, divinement borderline qui…

 -Téléphone ! C’est ton frère, pour l’anniversaire de ta grand-mère, il v…

- Pas le temps, suis occupé, la famille c’est sacré !

Partager cet article

Repost0
13 janvier 2008 7 13 /01 /janvier /2008 06:12

Le cynisme a le défaut de sa vertu : comme une eau de Javel zélée, il nettoie tout.

Partager cet article

Repost0
12 janvier 2008 6 12 /01 /janvier /2008 06:11

Quelque insupportable que soit la violence de la nuit, toujours le jour finit par l’apaiser.
Cet aphorisme admirablement creux, fonctionne aussi très bien (allitérations comprises) en permutant nuit et jour.

Partager cet article

Repost0
11 janvier 2008 5 11 /01 /janvier /2008 06:10
La pensée, ça ne compte pas.

Partager cet article

Repost0
10 janvier 2008 4 10 /01 /janvier /2008 06:50

Trois traits caractérisent assez bien l’homme contemporain : son ignoble et indécente valorisation du travail ; sa capacité illimitée à parler pour ne rien dire ; sa consommation démesurée de ketchup.

P. S. : parce qu’il ne suffit pas d’être drôle mais qu’il faut aussi instruire, je me permets de vous signaler que 25 belles tomates sont nécessaires pour faire 300 grammes de l'inimitable Heinz Tomato Ketchup (cf. www.heinz.be).

Partager cet article

Repost0