Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

C'est Peu Dire

  • : Les Restes du Banquet
  • : LA PHRASE DU JOUR. Une "minime" quotidienne, modestement absurde, délibérément aléatoire, conceptuellement festive. Depuis octobre 2007
  • Contact

Et Moi

  • ARNO S.
  • Philosophe inquiet, poète infidèle, chercheur en écritures. 55° 27' E 20° 53' S

Un Reste À Retrouver

15 avril 2012 7 15 /04 /avril /2012 02:58

S’il est poli, vous est singulièrement attribué. Eux est sujet à débat − parfois objet, parfois sujet − mais eux s’accorde finalement bien.

Partager cet article

Repost0
13 avril 2012 5 13 /04 /avril /2012 02:22

Tu n’est pas plus hors-sujet que je, mais nous est beaucoup moins indéfini qu’on.

Partager cet article

Repost0
6 avril 2012 5 06 /04 /avril /2012 02:14

Dis donc, tyran têtu, tu tiens à ton statut, toi. Tu feins la foi, l’effet, ma foi, est magnifique. C’est fou, tu mords le monde et mange l’immonde, c’est fort, la foule des mâles, des pâles, des veules, des nuls, des moules. Ta moue m’amuse, ma mie, mais tes mimiques de mère-mystique me minent et m’anémient. Tes tics sadiques à l’encaustique cassent pas des briques. Tu cries, tu craques et compliques tout avec tes crasses de gosse à fric et tes crises anosognosiques.

Partager cet article

Repost0
31 mars 2012 6 31 /03 /mars /2012 02:44

La parole a-t-elle son mot à dire quand on parle de langue ?

Partager cet article

Repost0
19 mars 2012 1 19 /03 /mars /2012 03:13

La banquise à l’abandon, la marquise sans édredon : c’est la banqueroute, bande de dindes, ça se déglingue de partout, c’est plein d’trous en-d’ssous, y’a plus d’sous, y’a trop d’flingues, c’est la crise, la banquise sous l’édredon, la marquise à l’abandon.

Partager cet article

Repost0
16 mars 2012 5 16 /03 /mars /2012 12:41

Le bon livre est celui qui parle peu et écoute beaucoup ; le bon lecteur, celui qui répond beaucoup et écoute peu .

Partager cet article

Repost0
13 mars 2012 2 13 /03 /mars /2012 15:41

La montagne noire, inerte et seule de durer toujours, rêve souterrainement d’être un éclair violent qui brûle sans reste dans un effroi partagé.

Partager cet article

Repost0
11 mars 2012 7 11 /03 /mars /2012 03:05

Le fleuve n’a pas toujours une longue vie tranquille.

Partager cet article

Repost0
1 mars 2012 4 01 /03 /mars /2012 08:23

Souverain, et doucement complice des événements les plus insignifiants, il parvenait à s’installer éternellement dans les instants les plus menacés, le faîte du désir comme le seuil de la rencontre.

Partager cet article

Repost0
20 février 2012 1 20 /02 /février /2012 03:40

Je sais

tu sens

tu cèdes

je serre

je cesse

tu sauves

tu songes

je sape.

Partager cet article

Repost0
19 février 2012 7 19 /02 /février /2012 03:31

Une sœur à sec qui suce les sels et sème ses cils [sic], c’est sale, certes, mais bon sang quelle scène !

Partager cet article

Repost0
18 février 2012 6 18 /02 /février /2012 03:18

Un sot qui suit le vent et sent la pluie, c’est sûr, ça sert à rien !

Partager cet article

Repost0
17 février 2012 5 17 /02 /février /2012 11:17

Un sage qui singe un sourd qui joue au singe, au secours, ça sent la fin !

Partager cet article

Repost0
14 février 2012 2 14 /02 /février /2012 22:38

Tous les voleurs ne s’envolent pas.

Tous les violeurs ne s’avisent pas.

Toutes les valeurs ne s’avalent pas.

Partager cet article

Repost0
9 février 2012 4 09 /02 /février /2012 10:25

Qui singe un sage en rage ira en cage. Dommage.

Partager cet article

Repost0
26 janvier 2012 4 26 /01 /janvier /2012 03:52

À quoi ça rime
quand d’autres triment
de faire des vers ?
À quoi ça sert
quand d’autres meurent
d’aimer le beurre ?

Partager cet article

Repost0
24 janvier 2012 2 24 /01 /janvier /2012 18:31

Prise de bec
Crise de choc
Mise à sac
Le grand Duc
Est à sec
Et sa bique
Pleure le CAC.

Partager cet article

Repost0
23 janvier 2012 1 23 /01 /janvier /2012 21:59

Euh… Zut le souffleur n’est pas là. De toutes façons, il n’y a aucun texte à souffler. Je pourrais toujours siffler, même si à l’écrit ça ne passe pas bien, mais il n’y a pas de lecteurs non plus. Non, non, je vous en prie, n’éteignez pas votre télévision, après tout, vous avez raison, on a surestimé l’écriture, elle mériterait bien, elle aussi, une bonne dégradation. Et puis ça a l’air intéressant votre série. Dites-moi, la blonde, c’est sa femme ou sa maîtresse ?

Partager cet article

Repost0
18 décembre 2011 7 18 /12 /décembre /2011 03:00

Ne pense pas, en passant ; ne passe pas, en laissant ; ne laisse pas, en mentant.

Partager cet article

Repost0
30 octobre 2011 7 30 /10 /octobre /2011 02:01

Le gardien du phare est parti chasser.

L’opulent cargo est resté au lit.

L’océan vexé a choisi l’exil.

Partager cet article

Repost0
18 octobre 2011 2 18 /10 /octobre /2011 02:54

Comme le pêcheur, avec patience et philosophie, le poète attend que morde le mot. Avec patience et philosophie, comme le pêcheur, il accepte les prises modestes. Le poète aussi, toujours, philosophe et patient, revient le lendemain.

Partager cet article

Repost0
30 septembre 2011 5 30 /09 /septembre /2011 02:05

Sur le fond noir d’une nuit mate et rauque, de blanches chenilles s’agitent, laborieuses et goulues, indifférentes à l’inexplicable silence de mort de la situation - quoique fort dodues pour leur âge.

Partager cet article

Repost0
24 septembre 2011 6 24 /09 /septembre /2011 02:42

On a connu l’écriture au vitriol. Aujourd’hui domine plutôt l’écriture à l’huile d’amande douce.

Partager cet article

Repost0
17 septembre 2011 6 17 /09 /septembre /2011 02:48

Si vous parveniez à pénétrer secrètement le silence tyrannique et sacré qu’imposent les écrivains à leurs proches, ce n’est pas une terre désertée ou peuplée seulement de concepts exsangues et de lexiques sans vie que vous découvririez, mais une foule joyeuse et courtisane qui vénère bruyamment son idole, son prince aux lèvres d’or.

Partager cet article

Repost0
30 août 2011 2 30 /08 /août /2011 02:29

Le jeu sans joug

La joie sans foi

L’aveu du fou

Le feu du vin

La fin sans voie

Partager cet article

Repost0