Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

C'est Peu Dire

  • : Les Restes du Banquet
  • : LA PHRASE DU JOUR. Une "minime" quotidienne, modestement absurde, délibérément aléatoire, conceptuellement festive. Depuis octobre 2007
  • Contact

Et Moi

  • ARNO S.
  • Philosophe inquiet, poète infidèle, chercheur en écritures. 55° 27' E 20° 53' S

Un Reste À Retrouver

28 août 2011 7 28 /08 /août /2011 22:13

Il pouvait siffler deux mélodies à la fois et connaissait plus de cinquante noeuds, il savait le silence et grimpait à la corde sans les pieds. Il aurait fait un remarquable traducteur mais il ne supportait pas l'avion. Il répétait presque tous les matins qu'il aimait son café aussi noir que le soleil était jaune. Comment sait-on si l'on est sur la bonne route ?

Partager cet article

Repost0
27 août 2011 6 27 /08 /août /2011 17:12

− !

− ?

− …

Partager cet article

Repost0
20 août 2011 6 20 /08 /août /2011 14:53

En étymologiste érudit, il déchiffrait rides et cicatrices, liftings et gommages et lisait chaque visage comme un palimpseste indiscret.

Partager cet article

Repost0
13 août 2011 6 13 /08 /août /2011 18:56

La vasque basquaise de la skieuse vicieuse refoula la bisque visqueuse du basque bilieux.

Partager cet article

Repost0
10 août 2011 3 10 /08 /août /2011 02:10

Le grand livre du monde.

Manifestement un premier jet, touffus et baroque, trop d’adjectifs, ponctuation lacunaire.

Prometteur néanmoins.

Partager cet article

Repost0
22 juillet 2011 5 22 /07 /juillet /2011 02:04

Noces de feu

Fosses à nœuds

Nonnes osseuses

Fesses à vœux

Partager cet article

Repost0
12 juillet 2011 2 12 /07 /juillet /2011 02:46

Le gland du gars Godo.

La gare d’Agathe au vent.

L’aveu sans gants.

Le glas du gros.

Partager cet article

Repost0
19 juin 2011 7 19 /06 /juin /2011 11:43

Rhétorique du plein-emploi

Prix unique du tiers-état

Ta tunique me tralala.

Partager cet article

Repost0
24 mai 2011 2 24 /05 /mai /2011 02:41

Cela arrive-t-il que le géomètre s’oublie, que le charcutier s’enraye, que le dentiste s’insinue ?

Cela se peut-il que la droite rétorque, que le point riposte, que le cercle racole ?

Cela viendra-t-il que le chant des galets guérisse, que l’odeur du dimanche instruise, que le goût du dehors énerve ?

Et qui fera rougir l’océan ?

Partager cet article

Repost0
3 mai 2011 2 03 /05 /mai /2011 02:50

Écrire pour dire, pour montrer aussi, pour féconder même.

La création, c’est autre chose ; il fallait arriver le premier.

Partager cet article

Repost0
25 février 2011 5 25 /02 /février /2011 03:10

Curieuse proximité lexicale entre planer et planifier.

Partager cet article

Repost0
16 février 2011 3 16 /02 /février /2011 08:20

Prends soin de tes mots.

Ne les oublie pas dans ta voiture en plein soleil, ne les séquestre pas au fond de ton cœur saignant, ne les jette pas après usage et cesse de les astiquer comme l’argenterie le dimanche matin.

Partager cet article

Repost0
15 février 2011 2 15 /02 /février /2011 03:14

Toutes les nuits ne se valent pas. Celle-là fut poisseuse et raturée.

Partager cet article

Repost0
7 février 2011 1 07 /02 /février /2011 17:03

Égaré, hagard et mal garé, je suis docilement le parcours fléché de nos excitations vitales, feignant d’ignorer − que sais-je, moi, de la rotondité de la Terre ? − qu’il n’y a ni fin ni issue, juste le retour du même, inlassablement décalé, et cette musique numérique, efficace des pieds au cerveau et retour.

Partager cet article

Repost0
6 février 2011 7 06 /02 /février /2011 15:16

Au-delà du centième signe, votre dit sera blanchi.

L’essentiel est à ce prix : lui suffisent trois mots deux lignes.

Partager cet article

Repost0
1 janvier 2011 6 01 /01 /janvier /2011 03:44

À la frontière du sens, au seuil de l’absurde ou au bord du silence, non pas parler d’ailleurs, pas seulement dire autre chose, pas non plus − mais c’est déjà bien − inverser les choses ou changer d’accent, mais s’essayer à un autre-dire, se risquer à une alter-parole, comme une langue étrangère que l’on comprend pourtant, comme un inconnu dont on se souvient, comme une invention fidèle, comme une multitude qui ouvre.

Partager cet article

Repost0
27 décembre 2010 1 27 /12 /décembre /2010 10:15

Droite ou gauche ?

Calon ou Ségur ?

BHV ou RTL ?

Parménide ou Héraclite ?

Il ou elle ?

OSG ou PM ?

Chatte ou chienne ?

Partager cet article

Repost0
21 décembre 2010 2 21 /12 /décembre /2010 03:25

Le klaxon de la mariée

La marchande avariée

Le champagne en plastique

Ma compagne en mercatique

L’ouverture de la chasse

La déprime à la casse

La douchette de ma caissière

En cachette sous sa visière

Partager cet article

Repost0
12 décembre 2010 7 12 /12 /décembre /2010 16:21

Dimanche, jour de débrouille.

Deux belles couilles de chevreuil

Une andouille au cerfeuil

Suis niguedouille mais pas en deuil

La ratatouille pour le cercueil.

Partager cet article

Repost0
4 décembre 2010 6 04 /12 /décembre /2010 17:46

La vie sans répit

Le vin sans pépins

La mort sans remords

Le pain sans rupins

Partager cet article

Repost0
29 novembre 2010 1 29 /11 /novembre /2010 03:41

Bescherelle t’a tuer

Partager cet article

Repost0
17 novembre 2010 3 17 /11 /novembre /2010 14:37

Une carte bleu de méthylène

Un mariage blanc de céruse

Un travail au noir de carbone

La vie en rose dragée

Partager cet article

Repost0
16 novembre 2010 2 16 /11 /novembre /2010 12:18

La mer est calme ce matin, il fait doux et sec. Le boulanger est déjà remonté se coucher. Je vais leur lire le paragraphe 32 de Sein und Zeit. Ils vont adorer.

Partager cet article

Repost0
14 novembre 2010 7 14 /11 /novembre /2010 22:30

Mou et collant comme un dimanche soir.

Partager cet article

Repost0
26 octobre 2010 2 26 /10 /octobre /2010 08:34

Dire juste ?

Non, juste dire.

Partager cet article

Repost0