Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

C'est Peu Dire

  • : Les Restes du Banquet
  • : LA PHRASE DU JOUR. Une "minime" quotidienne, modestement absurde, délibérément aléatoire, conceptuellement festive. Depuis octobre 2007
  • Contact

Et Moi

  • ARNO SABATIER
  • Philosophe inquiet, poète infidèle, chercheur en écritures. 55° 27' E 20° 53' S

Un Reste À Retrouver

13 juin 2012 3 13 /06 /juin /2012 02:26

L’aphorisme ou l’huile essentielle de la pensée.

Recommandé en diffusion et en inhalation ; déconseillé en massage, même dilué dans la glose.

Partager cet article

Repost0

commentaires

N
Oui, Cioran voit juste. Le divers du monde et des mots a quelque chose de vertigineux, nauséeux même et angoissant parfois, il peut submerger et interdire, on se retire alors dans le minimal, au<br /> bord du silence. Là, les chemins sont souvent escarpés, l’air se raréfie et les rencontres s’espacent, mais le réel y est à vif et la langue sonne longtemps encore après que les caquets se sont<br /> fermés.
Répondre
R
Ah chez ARNO (?), j'aime toujours venir vous lire ici ! Il m'était donc nécessaire de vous laissez ce commentaire inutile pour vous le dire.<br /> Bien à vous !
Répondre
C
j'hésite :<br /> L'aphorisme est positivement fou comme peut être folle, quant à la mer qui n'y comprend rien, la baleine.<br /> Georges Perros (Papiers collés 1, p.16, Éd. L'Imaginaire/Gallimard n°176)<br /> ou<br /> Ne cultivent l'aphorisme que ceux qui ont connu la peur au milieu des mots, cette peur de crouler avec tous les mots.<br /> Emil Michel Cioran (Syllogismes de l'amertume, p.747, in Oeuvres, coll. Quarto, éd. Gallimard, 1995)
Répondre