Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

C'est Peu Dire

  • : Les Restes du Banquet
  • : LA PHRASE DU JOUR. Une "minime" quotidienne, modestement absurde, délibérément aléatoire, conceptuellement festive. Depuis octobre 2007
  • Contact

Et Moi

  • ARNO SABATIER
  • Philosophe inquiet, poète infidèle, chercheur en écritures. 55° 27' E 20° 53' S

Un Reste À Retrouver

1 février 2013 5 01 /02 /février /2013 10:46

Comment voulez-vous que l’on fasse manger aux petits français des épinards avec un nom pareil. Ils ne sont pas sourds, nos enfants, et entendent très distinctement l’imbuvable pinard ; ceux chez qui l’on ne boit que du Calon-Ségur, entendent au moins épine, et tous, entendent encore, comme vous et moi, un mot sale et honteux au centre.

Les Américains, plus pédagogues, disent spinach et leurs children en raffolent parce que ça parle de spin, qui signifie pirouette, ou de spinnaker qui les fait rêver à l’America’s Cup. Quant aux Allemands, avec poésie et délicatesse, ils parlent de Spinat, et leurs Kinderen les adorent parce que cela évoque évidemment la célèbre berceuse, Stille Nacht [Douce nuit].

Le marketing est affaire de linguistique pas d’emballage.

Partager cet article

Repost0

commentaires

C
rime ou pas il vaut le détour à plénitude, le Cos Labory aussi :)
Répondre
A
La rime, la rime... Calon-Ségur, c'est pour la rime (pauvre) avec pinard, autrement un petit Cos Labory ferait l'affaire !
Répondre
C
Je retiens... Calon-Ségur, Monsieur est amateur éclairé !
Répondre
A
la rime, la rime... la licence poétique a bon dos !<br /> Danke.
Répondre
G
Ne dit-on pas Kinder au lieu de "Kinderen"? ou alors c'est pour la rime lol....
Répondre