Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

C'est Peu Dire

  • : Les Restes du Banquet
  • : LA PHRASE DU JOUR. Une "minime" quotidienne, modestement absurde, délibérément aléatoire, conceptuellement festive. Depuis octobre 2007
  • Contact

Et Moi

  • ARNO S.
  • Philosophe inquiet, poète infidèle, chercheur en écritures. 55° 27' E 20° 53' S

Un Reste À Retrouver

29 novembre 2012 4 29 /11 /novembre /2012 09:42

Saurais-tu sculpter le creux de la vague et pourrais-tu me dessiner une nuit blanche, comment traduirais-tu, ô poète, la rumeur des âges et l’ivresse des sens, saurais-tu chanter la peur du silence ou le sourire de la vie ou l’envol du cœur ? Il te reste tant à faire, berger du sens et gardien des chants, il te reste tant à faire, toi qui portes le monde, toi qui veilles et qui ouvres.

Partager cet article

Repost0

commentaires

* inconnue, loyale et rassurée * 09/12/2012 16:07

"La femme est l'avenir de l'homme"
Aragon

"L'homme est l'avenir de la femme"
Inconnue, loyale et rassurée

petite pupuce verte 07/12/2012 23:54

"quand côte à côte nous serons enfin des gisants, l'alliance de nos livres nous mènera pour le meilleur et pour le pire dans cet avenir qui était notre rêve et notre souci majeur, à toi et à
moi"
elsa pour aragon
vous m'y avez fait penser
portez vous bien.

Tristan 30/11/2012 12:27

C'est très beau

* inconnue, loyale et rassurée * 29/11/2012 23:31

Le berger tribun

Je te dessinerai le creux de la vague,
je t'emmènerai au creux de l'océan.
Je te conterai mes nuits blanches.
ô poète inquiet ,loyal, infidèle, à l'ivresse des sens,
je ne saurais chanter la peur du silence,
je t'écrirai mes silences criants et douloureux.
Je partagerai mes silences joyeux, le sourire de la vie,
alors mon coeur meurtri, rempli d'espoir, de paix s'envolera,
doucement glissera dans les ténèbres de la vie,
car je porte le monde et dans ce clair obscur je veille.

Doucement, nous partagerons nos silences Amoureux ...