Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

C'est Peu Dire

  • : Les Restes du Banquet
  • : LA PHRASE DU JOUR. Une "minime" quotidienne, modestement absurde, délibérément aléatoire, conceptuellement festive. Depuis octobre 2007
  • Contact

Et Moi

  • ARNO SABATIER
  • Philosophe inquiet, poète infidèle, chercheur en écritures. 55° 27' E 20° 53' S

Un Reste À Retrouver

18 juin 2008 3 18 /06 /juin /2008 02:13

Il est sept heures, tu te lèves, tu te laves, un café en silence, pas faim, il pleut un peu, tu y penses encore, enfin, penser, non, pas de la pensée ça, ça gronde là dans ton ventre, sourd, sans répit, tous ces mots aussi dans ta tête, l’histoire qui se répète, ça grouille, chaque fois une fin différente, aurais pu, est sept heures dix, regardes par la fenêtre, trop tôt pour descendre, trop tôt, trop tard, comme ta vie, un mauvais train, jamais à l’heure, sept heures seize, faudra mettre une pendule à aiguilles, c’est mieux, descends dans le bruit les odeurs la ville, pas le métro ce matin, tant pis pour la pluie, marches vite, pas l’heure encore des sourires, pas l’heure encore des touristes, marchent vite, comme toi, regardent pas, 7h32, 15 degré, 18/06/2008, c’est écrit, ça va mieux, t’arrêtes pour un deuxième café, le journal, le loto, pas très drôle ta vie, cette histoire, pas très doué, jamais gagné, huit heures moins dix, passe pas vite, c’est mieux la pendule à aiguilles du café, passe pas vite, le temps, jamais gagné

Partager cet article

Repost0

commentaires