Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

C'est Peu Dire

  • : Les Restes du Banquet
  • : LA PHRASE DU JOUR. Une "minime" quotidienne, modestement absurde, délibérément aléatoire, conceptuellement festive. Depuis octobre 2007
  • Contact

Et Moi

  • ARNO SABATIER
  • Philosophe inquiet, poète infidèle, chercheur en écritures. 55° 27' E 20° 53' S

Un Reste À Retrouver

  • Personnages en quête de hauteur (30/11/2021)
    J’ai beaucoup d’admiration pour l’audace de ces personnages qui échappent à leur auteur. Ils ne font pas toujours un bon roman, mais au moins, ils n’ennuient pas.
  • Oui ou noir ? (29/11/2021)
    Oui non, bien mal, blanc noir, amour haine… que la langue est binaire et nous impose une vision simpliste du réel. Certes, mais c’est elle encore, plus que le réel, qui donne à voir la nuance, le complexe, l’ambigu et l’indécidable.
  • Puritanolaxiste (28/11/2021)
    Il est curieux de constater que le laxisme le plus obscène cohabite avec le puritanisme le plus rigide. On ne peut plus rien dire sans manquer de respect, mais on peut tout montrer pourvu que ce soit rentable.
  • Tout sur le learning (27/11/2021)
    Apprendre, c’est à 95% imiter et répéter. À l’ère des influenceur·euse·s et du life coaching, on est en droit de se biler.
  • Mon Q (26/11/2021)
    Il y a plus important, je le concède, mais qui sait encore écrire à la main un Q majuscule ?
  • Qu’en pensè-je ? (25/11/2021)
    Le dialogue est un art redoutablement difficile et le seul que l’on réussisse est celui que l’on a avec soi-même.
  • Une journée particulière (24/11/2021)
    Jean-Pierre Rallu parlait peu et ne pensait pas beaucoup ; il lui arrivait de siffloter. 68 ans, célibataire, retraité des travaux-publics, sans hobby particulier, sans vices notoires, il n’avait jamais eu de problème avec quiconque. Il buvait peu et...
  • Aïe (23/11/2021)
    La grande majorité de nos souffrances sont des inventions, mais elles font réellement mal. Elles font mal, mais ce sont réellement des inventions.
  • L'auteur et l'écrivain (22/11/2021)
    – Dis donc Poule, il est où ? – Je sais pas, Œuf. C’est inquiétant quand même. – C’est surtout que je ne sais pas quoi dire d’intelligent. – Pareil. – Bonjour les amis, interrompit Panda, de qui parlez-vous ? – Ben de l’auteur évidemment, répondirent...
  • Пака! (19/11/2021)
    – Comment dit-on ‘bonjour’ en biélorusse, tenta Œuf ? – Arrête de faire ton intéressant, répliqua Poule.
  • Le mot de l'histoire (18/11/2021)
    Dans certains livres, l’histoire voile les mots, dans d’autres, plus rares, les mots font oublier l’histoire. La littérature doit se trouver dans un entre-deux, quand des mots animent des histoires qui réveillent des mots qui éclairent des histoires...
  • Chut ! (17/11/2021)
    On ne comble pas un silence, parce que ce n’est pas un vide, c’est au contraire un plein, la plénitude d’une présence.
  • Et lui ? (16/11/2021)
    – Ça va toi ? – Qui ça, moi ? – Non toi, moi ça va. Alors ? – Ben oui, moi ça va. – Je sais, je viens de le dire. Mais toi ? – Toi ? – Oui toi. – Mais toi, ça ne va pas du tout ! – Ah tu vois, c’est bien ce que je pensais. Je peux faire quelque chose...
  • ... et j'ai lu tous les livres (15/11/2021)
    Parfois, après avoir fermé, déçu, trois ou quatre livres à peine commencés, pour compenser j’ouvre soit un vieil annuaire, soit un Bescherelle, soit – acquisition plus récente – le livre des 500 000 premières décimales de π.
  • La société et le même (14/11/2021)
    La santé d’une société repose sur la maladie des individus. Les individus malades sont ceux qui fabriquent du même, le dupliquent et confortent ainsi la société qui ne vise qu’à perdurer. Inversement, les individus sains sont féconds, oublieux et inventifs,...
  • L’âge du capitaine (12/11/2021)
    J’entendais le jeune écrivain Mohamed Mbougar Sarr dire, on a l’âge de ses lectures. Très belle idée qui me plait beaucoup mais m’inquiète un peu, moi qui lis et relis Anaximandre (il aurait eu le mois prochain 2631 ans).
  • Séance et veillance (11/11/2021)
    La bienséance protège de la guerre, toujours aux aguets. La paix, qui se veut et s’invente, suppose la bienveillance.
  • Inespérance de vie (10/11/2021)
    L’espérance de vie ne cesse d’augmenter en Europe, mais elle est très mal répartie chez l’individu. On aurait aimé voir la vie s’étendre de la naissance à la mort comme un élastique que l’on tend, en réalité, et malheureusement, on est enfant et jeune...
  • Jugez-moi (09/11/2021)
    J’espère me tromper, mais il me semble que dans nos régions, plus on propose de la liberté, plus on réclame de la tutelle, des normes et des jugements de valeur.
  • La grammaire du monde (08/11/2021)
    Le monde est fait de verbes. L’entendement ajoute des substantifs et l’imagination, des adjectifs. (Merci au petit vicieux qui a ajouté les participes passés.)
  • Top modèles (07/11/2021)
    Des modèles ? Bien sûr qu’il en faut, le plus possible et tous différents.
  • Ça rime (06/11/2021)
    Est-ce ma faute à moi si vertu rime avec cul, si balcon et flocon riment avec con, si Aphrodite, Judith et pépite riment avec bite ?
  • Méthode pour la retenir (05/11/2021)
    Petit conseil. D’abord, tu ouvres tout, portes, fenêtres, et tu laisses circuler librement. Ça entre, ça sort, ça ne s’installe jamais pour très longtemps. Toi, tu observes, discrètement, tu ne refoules pas, tu ne retiens pas, tu te tiens là, établi dans...
  • L’art de la politique (04/11/2021)
    Vous allez dire que je caricature, pourtant c’est ce que je vois, des politiques qui jacassent très sûrs d'eux et des artistes qui œuvrent pleins de doute. (On me rapporte aussi le cas de bloggeurs incertains et bavards.)
  • Ça turbule (03/11/2021)
    Alors, il ne faut pas en abuser et on ne doit pas y séjourner durablement, mais je conseille les zones de turbulences. C’est souvent là où des courants marins ou aériens se rencontrent. Des courants réguliers, rectilignes et prévisibles qui soudain s’affolent,...