Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

C'est Peu Dire

  • : Les Restes du Banquet
  • : LA PHRASE DU JOUR. Une "minime" quotidienne, modestement absurde, délibérément aléatoire, conceptuellement festive. Depuis octobre 2007
  • Contact

Et Moi

  • ARNO S.
  • Philosophe inquiet, poète infidèle, chercheur en écritures. 55° 27' E 20° 53' S

Un Reste À Retrouver

26 octobre 2020 1 26 /10 /octobre /2020 02:42

En sortant de chez moi ce matin, j’ai croisé une femme qui dit à son amie en la quittant : « allez salut Belette, tu as le droit de freiner, mais ne t’arrête pas ». Je ne sais pas exactement ce qu’il fallait comprendre, mais j’ai trouvé le surnom mignon et je l’ai dit. « C’est mignon comme petit nom ! » Ce à quoi on m’a répondu « oui, mais c’est parce qu’elle est mignonne », ce qui nous a fait beaucoup rire, tous les trois. Ce micro-événement a suffi à éclairer ma journée. Le ciel était plutôt couvert, ce qui m’allait tout à fait parce que nous rentrons dans l’été austral, tête baissée sans regarder ni à gauche ni à droite. C’est tard, mais le dérèglement ne connaît pas les frontières. Tout se dérègle, même les règles des petites filles qui apparaissent de plus en plus tôt. Enfin, je ne fais que répéter ce que j’ai entendu sans l’avoir vérifié, je devrais me taire, il y a assez de spécialistes autoproclamés qui vous expliquent comment les footballeurs auraient dû jouer, comment on aurait dû tracer la route ou traiter une pandémie, le Covid-19 par exemple (ou « la » Covid, j’adore ces débats absurdes auxquels je prends part avec beaucoup d’énergie et très peu de conviction). Enfin, pandémie, c’est vite dit, en grec le mot signifie « qui touche tout (pan) le peuple (démos) », or seuls 35 millions de personnes ont été touchées. À propos, qu’est-ce qu’il en pense le peuple de tout ça, on lui demande son avis, hein ? Bon, je préfère ne pas parler politique, d’abord, il commence à faire chaud (ça, je l’ai déjà dit, alors j’aurais pu ne pas le répéter, mais c’est trop tard) et en plus j’ai un peu bu, pas beaucoup, mais un peu. Combien de grammes par litre de sang ? Sérieusement ? vous me demandez ? et vous croyez que je sais, moi ? En plus, ça varie en fonction de la taille du verre, du degré de la boisson, de ce que vous avez mangé, de votre corpulence. Pour la corpulence, je ne suis pas avantagé parce que j’ai décidé après le confinement de me prendre en charge, j’ai embauché un coach bien être, qui s’occupe de tout ça. C’est un bon métier coach, je ne sais pas si on gagne bien sa vie, mais ce n’est pas stressant. Ah oui, le confinement. Quelle histoire ! Enfin, c’est quand même 25 euros de l’heure (euh, plutôt les 55 minutes, j’ai vérifié). Moi, je n’en ai pas souffert, je n’étais pas seul ; j’étais avec Socrate, non pas le joueur de foot brésilien, mon petit chien. Lui, c’est un peu plus de 25 euros de l’heure qu’il est payé, mais c’est vrai qu’il ne boit pas (le footballeur, pas le chien). Enfin pas souffert, ne parlons pas trop vite, on découvrira peut-être plus tard des séquelles irréversibles. Mais comme je l’ai déjà dit, je ne suis pas spécialiste, alors je préfère ne pas me prononcer. D’ailleurs, je m’aperçois que je ne suis spécialiste en rien et je le regrette. J’aurais bien aimé savoir presque tout sur une question très pointue. C’est très agaçant pour les autres, on vit seul et on meurt seul quand on est un spécialiste (j’ai entendu dire ça à la télévision, je crois que c’était sur M6, enfin, ce n’est pas très important de savoir sur quelle chaîne j'ai vu ça, quelquefois je m'attarde sur des détails sans importance, ça m'énerve), mais quand même, on est quelqu’un de très respecté quand on est un spécialiste. En fait c’est plutôt ça, j’aimerais bien être un peu plus respecté, attention je ne dis pas qu’on ne me respecte pas, mais quand même.

Bon je ne sais pas pourquoi je vous raconte tout ça… ah oui, la belette.  

Partager cet article

Repost0

commentaires

Christine 26/10/2020 21:42

Bouhhh, Belette ou pas, ici c'est l'automne et loin de sortir elle va hiverner ! (Pas sûre que les spécialistes soient si respectés et/ou respectables)