Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

C'est Peu Dire

  • : Les Restes du Banquet
  • : LA PHRASE DU JOUR. Une "minime" quotidienne, modestement absurde, délibérément aléatoire, conceptuellement festive. Depuis octobre 2007
  • Contact

Et Moi

  • AR.NO SI
  • Philosophe inquiet, poète infidèle, chercheur en écritures. 55° 27' E 20° 53' S

Un Reste À Retrouver

  • Deux doigts (01/11/2022)
    Comme son nom l’indique clairement, la fracture digitale désigne le fossé creusé entre ceux qui se jouent des touches de leur téléphone avec les deux pouces et ceux qui tâchent d’atteindre la bonne lettre avec l’index. Alors bien sûr, il y a aussi ceux...
  • Les billes de Spinoza (31/10/2022)
    J’envie celui qui a été saisi par la beauté implacable d’un Caravage à huit ans ou transporté par la puissance abyssale d’une équation du troisième degré à neuf ans et demi ou bouleversé par Maria Calas chantant la Norma à six ans ou fasciné par le pistil...
  • J’y pense (30/10/2022)
    Sans penser, on avance dans l’obscurité ; en pensant, on avance dans la confusion.
  • À poil laineux (29/10/2022)
    La nudité ne fascine pas longtemps ; comme la vérité, elle déçoit et ennuie vite.
  • Regarde (28/10/2022)
    Parce qu’il est trop brillant, ou trop pauvre, il est bon de regarder le monde indirectement, en regardant un autre le regarder.
  • Fatigant (27/10/2022)
    Je lis un article très intéressant sur les stratégies de lutte contre la fatigue. Épuisant. Je finirai demain.
  • En secret (26/10/2022)
    La littérature est moins le lieu des fictions que celui des secrets.
  • J’aurais voulu être un artiste (24/10/2022)
    On nait conformiste, on devient artiste. Parfois.
  • Redressement (23/10/2022)
    Dans la nature, ça pousse souvent tordu et difforme et on n’aime pas. D’où nous vient cette passion du redressement ?
  • Oui mais non (22/10/2022)
    Je préfère une docilité inventive à une insoumission bornée.
  • Automne perse et hiver ukrainien (21/10/2022)
    Bonjour, j’ai été retenu loin des affaires par quelques bactéries vicieuses et tenaces. Ce matin, rouvrant mes volets sur le monde et regardant avec émotion les Iraniennes et les Ukrainiens, je me suis dit que j’aurais bien préféré changer l’ordre du...
  • Inexpertise (11/10/2022)
    J’aimerais bien commenter l’actualité, mais je n’ai pas fait d’études d'expertise.
  • Trouvé ! (10/10/2022)
    Plus tu cherches et moins tu trouves, c’est bien connu, mais ce n’est pas pour autant que moins tu cherches, plus tu trouves.
  • Pas grave (09/10/2022)
    Hier, petite soirée chez F. Il y avait U. qui m’amuse beaucoup et C. que je ne connaissais pas, elle est italienne et rougit facilement, mais elle est spécialiste du traitement des déchets dangereux. Ce n’est pas grave. Il y avait aussi K. qui dit tout...
  • Élevé en plein air (08/10/2022)
    Les idées qui nous viennent en marchant sont vigoureuses et engagées. Malheureusement, quand on rentre, elles continuent sans nous et nous laissent avec nos pensées domestiques.
  • Sous le paillasson la plage (07/10/2022)
    Un sachet de thé noir sachant chanter le cha-cha-cha sans tchador (j’adore !) doit savoir encore chanter le soir sans choir sur la chaise de Sacha Sanchez.
  • C’est épuisant (06/10/2022)
    Chaque matin je m’encourage, chaque soir je me félicite et la nuit, je fuis. Exister est épuisant.
  • L’idée qui vient (05/10/2022)
    Alors je ferme les yeux, je fais le vide et attends l’idée à qui je saurai faire bon accueil. Et je me réveille un peu plus tard avec un torticolis.
  • Le vent, la rivière et le chemin (04/10/2022)
    – Conformiste, accusa Vent ! – Inconstant, rétorqua Rivière ! – Je vous aime, poursuivit Chemin.
  • Je peux (03/10/2022)
    Avoir du pouvoir, c’est grisant ; pouvoir, c’est autre chose, ça ennuie vite.
  • Tu penses (02/10/2022)
    L’épuisement des stocks est manifeste, il nous faut trouver des sources de pensée renouvelables.