Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

C'est Peu Dire

  • : Les Restes du Banquet
  • : LA PHRASE DU JOUR. Une "minime" quotidienne, modestement absurde, délibérément aléatoire, conceptuellement festive. Depuis octobre 2007
  • Contact

Et Moi

  • ARNO SABATIER
  • Philosophe inquiet, poète infidèle, chercheur en écritures. 55° 27' E 20° 53' S

Un Reste À Retrouver

22 septembre 2022 4 22 /09 /septembre /2022 00:50

J’écris guerre. Une fois, deux fois par ligne. Guerre, guerre. En italiques, en majuscules. GUERRE. Je répète le mot, guerre, guerre, guerre.

Je traduis : viyny, guerra, paterazm, bellum, wojna, sota, savaş, pólemos, soğıs, Krieg, war, karas.

Je dis l’horreur de la guerre et l’effroi, la peur, la honte, la douleur, la haine, le malheur, la faim, le désespoir.

Je vois le sang, les larmes, les maisons détruites, les terres bombardées, les corps déchiquetés. C’est la guerre.

Je lis, j’écoute, j’imagine. Guerre. Guerre. Guerre. Je condamne et je dénonce la guerre. Je suis horrifié, scandalisé, indigné par la guerre.   

Et puis, l’évidence explose comme un petit pétard de carnaval. La guerre n’est pas un mot.

Partager cet article

Repost0

commentaires