Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

C'est Peu Dire

  • : Les Restes du Banquet
  • : LA PHRASE DU JOUR. Une "minime" quotidienne, modestement absurde, délibérément aléatoire, conceptuellement festive. Depuis octobre 2007
  • Contact

Et Moi

  • ARNO
  • Philosophe inquiet, poète infidèle, chercheur en écritures. 55°32 E 21°08 S.

Un Reste À Retrouver

15 juin 2020 1 15 /06 /juin /2020 13:15

Bon, admettons, nous avons un peu progressé depuis Newton en physique, cependant que de choses à comprendre encore ! Par exemple, on ignore tout des liens (électromagnétiques ?) qui existent entre la bouteille de gaz, l’évacuation de l’évier et les ampoules électriques. Comment expliquer que la première soit vide quand l’évier se bouche et l’ampoule (de la cuisine le plus souvent) saute ? (Que cette apocalypse domestique ait toujours lieu un jour férié est tout aussi mystérieux, mais ne me semble pas relever de la physique.)

Partager cet article

14 juin 2020 7 14 /06 /juin /2020 14:40

Les révolutions valent – et c’est souvent inestimable – pour ce qu’elles permettent et entraînent, pas pour ce qu’elles sont. Comme le caillou jeté dans l’eau, il fait plouf bêtement et coule lourdement, mais il laisse derrière lui de belles ondes durables et vivantes.

Partager cet article

13 juin 2020 6 13 /06 /juin /2020 17:03

Bio

Jules et Émile Letourneur étaient vulcanisateurs (on dira plus tard opérateur spécialiste en maintenance pneumatique). En 1938, les deux frères héritèrent de la maison familiale à Bar-le-Duc. Ils séparèrent la maison en deux et construisirent, au milieu exactement, un mur qui traversait la salle-à-manger et la cuisine. Ils se retrouvaient tous les soirs pour boire l’apéritif sur la terrasse qu’ils n’avaient pas divisée. On ne sait rien sur leur engagement politique ; rien non plus sur leurs pratiques sexuelles préférées ; ils n’ont pas laissé de traces dans les registres de l’état civil. Ce n’est pas une raison pour ne pas leur accorder quelques lignes.

Partager cet article

12 juin 2020 5 12 /06 /juin /2020 16:35

– Et n’oublie jamais d’où tu viens, dit Papa bernique, philosophe à ses heures, à son fiston qui envisageait d’aller s’installer de l’autre côté du rocher.

Partager cet article

11 juin 2020 4 11 /06 /juin /2020 21:14

Que sait-on d’une chose quand on en connaît le nom ?

Partager cet article

10 juin 2020 3 10 /06 /juin /2020 15:34

Bio

Maître Philibert de Montchal a repris l’office notarial de son père à Saint Joseph en Retz ; veuf à 28 ans (sa femme Aude-Emmanuelle La Girandière a été emportée par une hépatite fulminante un an après leur mariage, jour pour jour, à l’âge de 25 ans), il a épousé en secondes noces Lucille Sampoli (Milanaise par son père) qui lui a donné trois filles et deux garçons.

Veuf pour la deuxième fois, ruiné et délaissé par ses enfants, Philibert est décédé en 1962. Il est même possible qu’il n’ait pas existé ; je tenais quand même à lui réserver quelques lignes.

Partager cet article

9 juin 2020 2 09 /06 /juin /2020 13:05

Bien sûr que c’était mieux avant, mais ça, avant, on ne le sait jamais.

Partager cet article

8 juin 2020 1 08 /06 /juin /2020 18:03

Assurément, si je devais ne choisir qu’un seul livre pour emporter sur une île déserte, je prendrais un dictionnaire. Je n’ai pas tout lu mais, à ma connaissance, c’est le seul à faire un siège convenable et je ne supporte pas longtemps d’être assis en tailleur.

Partager cet article

7 juin 2020 7 07 /06 /juin /2020 14:00

… ne serait-il pas plutôt la démesure de toute chose, l’homme ?

Partager cet article

6 juin 2020 6 06 /06 /juin /2020 21:19

J’adore les bananes et la nature est bien faite. Vous imaginez si sous la peau des bananes se cachaient des courgettes.

Partager cet article

5 juin 2020 5 05 /06 /juin /2020 19:27

Il ne faut que quelques secondes pour que l’empreinte laissée sur du sable mouillé disparaisse à tout jamais sans aucune trace, aucun souvenir. La mémoire des morts perdure deux, voire trois générations, parfois plus quand ils sont célèbres ou ont laissé une œuvre.

Deux secondes, peut-être trois, et hop, retour au néant. Qu’est-ce que c’est nul une empreinte sur du sable mouillé !

Partager cet article

4 juin 2020 4 04 /06 /juin /2020 18:09

La plus grande erreur de la civilisation occidentale est d’avoir considéré l’apprentissage du calcul plus important que celui de la danse.

Partager cet article

3 juin 2020 3 03 /06 /juin /2020 17:00

Le port du masque, c’est la revanche des laids et la mort de la rhinoplastie.

Partager cet article

2 juin 2020 2 02 /06 /juin /2020 18:25

Je ne suis pas spécialiste en psychologie des batraciens, pourtant je suis quasi persuadé que s’il venait à croiser un Loriquet à tête bleue ou un Tigre blanc du Bengale ou, je ne sais moi, un Papillon caniche du Venezuela, eh bien le Crapaud ne les envierait pas et passerait son chemin sans même détourner le regard.

Une belle leçon. Je ne suis pas certain que Jules, le compagnon de ma voisine, ferait preuve d’une telle sagesse.

Partager cet article

1 juin 2020 1 01 /06 /juin /2020 20:40

Nos vies sont des histoires sans queue ni tête, commencées par d’autres, elles se terminent sans nous.

Partager cet article

31 mai 2020 7 31 /05 /mai /2020 17:59

Zut, j’hésite. Je sais quelque chose que vous ignorez, mais que faire ?

Si je vous le dis, alors vous le saurez et il en sera fini de ce petit plaisir que j’ai à savoir ce que vous ne savez pas, mais si je ne vous le dis pas, vous ne saurez jamais que je savais quelque chose que vous ignoriez et je me priverai de cette jouissance à vous montrer que je sais quelque chose que vous ignorez.

Évidemment, vous le dire seulement – que je sais quelque chose que vous ignorez – ne suffit pas, car, soit vous me demandez alors de le prouver, je vous le prouve et perds le bénéfice de savoir ce que vous ignorez, soit vous vous moquez bien de vérifier cela et je n’éprouve aucun plaisir, puisque c’est bien que vous sachiez que je sais quelque chose que vous ne savez pas qui me plait, si vous ne le savez pas ou vous en moquez, cela m’attriste, bien au contraire.

Ah, qu’il est difficile de savoir et j’envie parfois votre ignorance !

(Et donc, vous voulez savoir ?)

Partager cet article

30 mai 2020 6 30 /05 /mai /2020 09:16

C’est l’ombre qui éclaire la lumière.

Partager cet article

29 mai 2020 5 29 /05 /mai /2020 19:32

Je ne sais pour le vin, mais pour le baccalauréat, le millésime 2020 sera assurément mémorable : cuvaison un peu courte et vendange précoce, mais production généreuse.

Partager cet article

28 mai 2020 4 28 /05 /mai /2020 19:34

– J’ai l’impression qu’on me regarde bizarrement, avec déception voire mépris. Non mais qu’est-ce qu’ils imaginaient, que le 11 mai au matin j’allais devenir un roseau fragile et gracieux ! Eh bien non, marmonna le vieux chêne, je n’ai pas changé et ne changerai pas.

Partager cet article

27 mai 2020 3 27 /05 /mai /2020 18:38

Alors qu’un laboratoire de modélisation séquentielle annonce pour la fin de l’année la résolution du problème de la priorité de l’œuf et de la poule, une nouvelle question surgit : qui survivra à l’autre ?

Partager cet article

26 mai 2020 2 26 /05 /mai /2020 11:46

À trop prévoir, on froisse le futur qui se conforme par dépit à nos petites prévisions.

Partager cet article

25 mai 2020 1 25 /05 /mai /2020 09:41

Plaisir du fruit

Bonheur de la confiture

Joie du bourgeonnement

Partager cet article

24 mai 2020 7 24 /05 /mai /2020 17:27

Elle naquit, vécut et mourut.

(Librement inspiré d'une histoire vraie)

Partager cet article

23 mai 2020 6 23 /05 /mai /2020 10:33

Pour ce qui est de la réalité augmentée, je fais moins confiance aux lunettes d’Apple qu’à mon imagination.

Partager cet article

22 mai 2020 5 22 /05 /mai /2020 13:16

À la fin, logiquement, ce devrait être moins compliqué d’exister. Et pourtant !

Partager cet article