Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

C'est Peu Dire

  • : Les Restes du Banquet
  • : LA PHRASE DU JOUR. Une "minime" quotidienne, modestement absurde, délibérément aléatoire, conceptuellement festive. Depuis octobre 2007
  • Contact

Et Moi

  • ARNO S.
  • Philosophe inquiet, poète infidèle, chercheur en écritures. 55° 27' E 20° 53' S

Un Reste À Retrouver

26 octobre 2019 6 26 /10 /octobre /2019 08:10

Déçu, en colère peut-être, il ne comprend pas pourquoi on l’arrête en fin d’après-midi alors qu’il était au mieux de sa forme ; sait-il seulement qu’il végétera dans le hangar tout le weekend pendant que d’autres iront manger des sorbets aux goyaviers à la plage.

Quant à moi, je suis partagé : je comprends sa déception, mais bon sang comme il est bruyant ce marteau-piqueur !

Partager cet article

25 octobre 2019 5 25 /10 /octobre /2019 08:27

À la lisière de l’illisibilité – là où l’écriture seule se perdrait sans les audaces de la lecture.

Partager cet article

24 octobre 2019 4 24 /10 /octobre /2019 10:29

Le bonheur serait vite ennuyeux si l’on ne pouvait aussi l’exposer.

Partager cet article

23 octobre 2019 3 23 /10 /octobre /2019 10:00

Girafe et Tortue se présentèrent sur la ligne de départ avec dix bonnes minutes d’avance, bien décidées à en découdre. L’arrivée de Guépard ne les déconcentra pas, pas plus que celle de Moufette qui sentait fort pourtant. Quelques secondes plus tard, Hippo, accompagné de Rhino et Laryngo, se glissèrent comme ils purent entre les concurrents. Phacochère était là aussi, plus pour participer et voir du monde que pour autre chose. Personne ne s’aperçut de l’absence de Ragondin qui ne manquait jamais ce rendez-vous annuel ; il n’avait pas officiellement déclaré forfait et l’on n’eut jamais l’explication de son absence. En revanche, Ornithorynque et Pangolin étaient bien là, fidèles, patients, silencieux mais déterminés.

Oui mais voilà, Marcellin Labrousse, chargé de donner le départ, ne vint jamais. Le compte à rebours ne fut pas lancé, le coup de feu ne fut pas tiré et la course fut annulée. Marcellin aurait eu un problème de mobylette ; certains dirent que la boulangère l’aurait volontairement intoxiqué avec un roulé au fromage pour se venger d’une querelle ancienne à propos d’un comportement inapproprié (on a parlé d'une blague salace) qu’il aurait eu un jour qu’ils se seraient rencontrés inopinément à la pharmacie Legros, lui pour acheter du Lactulose en solution buvable, elle, un dentifrice à l’anis.

Partager cet article

22 octobre 2019 2 22 /10 /octobre /2019 12:17

Demain, c’est promis, je m’occupe de ce problème de procrastination.

Partager cet article

21 octobre 2019 1 21 /10 /octobre /2019 16:16

Girafe, un jour, croisa Tortue. On était le 27 mars et c’était exactement la veille du jour où le vieux Marcellin Labrousse devait réparer sa mobylette. Le ciel hésitait ; de gros nuages passaient lentement mais sans s’installer et on n’aurait su dire s’il faisait froid ou chaud. La boulangère était à l’heure, elle vendrait probablement assez rapidement ses baguettes appétissantes. Girafe, en rentrant chez elle ne croisa pas Tortue : elle ne s’en étonna pas. Une mobylette plutôt bruyante s’arrêta devant la boulangerie.

Ah, cette fois je le tiens mon incipit. Je n’ai pas encore la suite de ce roman à rebondissements mais je sens qu’il va me passionner.

Partager cet article

20 octobre 2019 7 20 /10 /octobre /2019 12:48

A la différence des vaincus, les vainqueurs cherchent rarement des explications.

Partager cet article

19 octobre 2019 6 19 /10 /octobre /2019 12:36

Rares sont ceux qui se posent les questions auxquelles ils n’ont pas de réponses.

Partager cet article

18 octobre 2019 5 18 /10 /octobre /2019 12:30

Parfois, j’essaie d’écrire à voix basse.

Partager cet article

17 octobre 2019 4 17 /10 /octobre /2019 19:26

Rire, ce n’est pas cesser de penser ou s’arrêter de faire ou fêter la fin de l’histoire, c’est bien plutôt retrouver des souffles perdus, redonner sa place à des corps relégués, rouvrir des mondes pliés.

Partager cet article

16 octobre 2019 3 16 /10 /octobre /2019 22:30

– Non, non, non, ce n’est pas ce que tu crois !

Quant à savoir ce que Kevin pensait que sa mère croyait en le surprenant le doigt dans la mousse au chocolat ? L’histoire ne le dit pas.

Partager cet article

15 octobre 2019 2 15 /10 /octobre /2019 20:49

– Nous sommes tous les deux linguistes, c’est un signe, risqua-t-il, timide et inspiré.

– Je ne crois pas aux signes, répondit-elle, sèche et conclusive.

Partager cet article

14 octobre 2019 1 14 /10 /octobre /2019 17:34

Tu

Se taire. Et ne pas le dire.

Partager cet article

13 octobre 2019 7 13 /10 /octobre /2019 19:00

– Non mais vous n’allez pas arrêter de me tourner autour ; si vous continuez je fais un signalement.

– Alors d’abord je vous ferais remarquer que c’est vous qui tournez autour de moi, répondit Soleil, ensuite, sachez Mademoiselle Terre, que vous n’êtes pas la seule dans ce cas, continua-t-il, non sans arrogance.

Partager cet article

12 octobre 2019 6 12 /10 /octobre /2019 18:45

« Pelouse interdite », « ne pas toucher », « entrée payante »...

Faut-il être mal dégrossi pour être plus accueillant ?

Partager cet article

11 octobre 2019 5 11 /10 /octobre /2019 03:20

Le désir est artiste, parfois il fantasme et fane, sans œuvre, parfois il invente et féconde un monde.

Partager cet article

10 octobre 2019 4 10 /10 /octobre /2019 02:19

La sincérité n’est pas un passe-droit.

Partager cet article

9 octobre 2019 3 09 /10 /octobre /2019 03:03

De l’intelligence, je ne sais, de la culture, peut-être, mais c’est de la souplesse surtout dont le penseur a besoin qui risque toujours le lumbago ou le cliché.  

Partager cet article

8 octobre 2019 2 08 /10 /octobre /2019 03:10

L’histoire, qui nous apprend que tout change, se construit et se détruit, devrait être une école du possible, elle est pour certains, au contraire, la preuve que tout est figé et doit nécessairement le rester.

Partager cet article

7 octobre 2019 1 07 /10 /octobre /2019 03:13

Poule et Œuf, au seuil de l’être.

– Allez-y, je vous en prie madame.

– C’est ça, pour que tu te rinces l’œil, œuf de mes deux !

– N’importe quoi ! C’est juste que je suis tout petit, je ne suis jamais sorti de ma coquille.

– Ferme-la sale môme, je suis pas ta mère. Alors vas-y d’abord, crâne d’œuf et oublie-moi.

– Dis donc, qu’est-ce que vous êtes malpolie. De toute façon, je reste là, j’ai peur du monde, c’est mon côté poule mouillée.

– Très drôle. Comment ça tu restes là, tête d’œuf, mais là c’est le non-être, ce n’est pas possible, crétin. C’est être ou être, on n’a pas le choix.

– Bon d’accord madame, mais alors on y va ensemble, parce que, regardez, j’ai déjà la chair de poule.

– Tu sais que tu commences vraiment à m’énerver. C’est bon, on passe ensemble, mais après c’est chacun pour soi et on ne se connaît pas.

– De toute façon, on ne risque pas de penser qu’on est de la même famille, parce que, ce n’est pas pour être méchant, mais on ne se ressemble vraiment pas.

– Non mais quel œuf !

Partager cet article

6 octobre 2019 7 06 /10 /octobre /2019 11:55

Le blogueur qui s’énerve d’être si peu liké, qui se rassure en pensant à l’écrivain qui se plaint de n’être pas lu, qui se rassure en pensant au philosophe qui peine à remplir son amphi, qui se rassure en pensant au poète qui déclame dans le désert, qui se rassure en voyant le caillou nu et sans public, qui resplendit et dure, sans assurance ni regret.

Partager cet article

5 octobre 2019 6 05 /10 /octobre /2019 11:12

Interpréter, c’est renvoyer la balle.

La pensée est un jeu et le gardien lui-même ne doit rien garder.

Partager cet article

4 octobre 2019 5 04 /10 /octobre /2019 17:48

Il y a quelque chose de régressif et réactionnaire dans le désir du retour à l’autorité et le succès des dirigeants virils.

Partager cet article

3 octobre 2019 4 03 /10 /octobre /2019 18:18

– C’est insupportable, cette pensée commune !

– Insupportable.

Partager cet article

2 octobre 2019 3 02 /10 /octobre /2019 10:25

Elle est probablement en quête de sens, elle aussi, l’holothurie qui aspire l’eau par l’anus, anus pourvu de dents.

Partager cet article