Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

C'est Peu Dire

  • : Les Restes du Banquet
  • : LA PHRASE DU JOUR. Une "minime" quotidienne, modestement absurde, délibérément aléatoire, conceptuellement festive. Depuis octobre 2007
  • Contact

Et Moi

  • ARNO
  • Philosophe inquiet, poète infidèle, chercheur en écritures. 55°32 E 21°08 S.

Un Reste À Retrouver

  • Justement (31/07/2020)
    – Bon, eh bien le résultat n’est pas terrible. – D’accord, mais tu n’es pas responsable, Dieu. – C’est bien ça le problème, Pierre. Si c’était à refaire, je créerais le genre humain avec un instinct de justice.
  • Va-et-vient (30/07/2020)
    Je n’ai pas assez de patience, alors je rentre écrire, mais je n’ai pas assez de force, alors je sors vivre. Et je fais ainsi, d’incessants va-et-vient, entre le monde et mon bureau. Voici la cause, sans doute, de la nature nomade de mon esprit et du...
  • IGV (29/07/2020)
    Comme les TGV aujourd’hui traversent les gares sans s’arrêter, les idées me traversent l’esprit, disparaissant avant même que j’aie pu les saluer.
  • R (28/07/2020)
    L’R est une errance. Il a quand même un drôle d’air, l’R, comme un signe errant qui hésite entre plusieurs lettres. On dirait un P qui s’est laissé pousser un membre supplémentaire pour tenir droit. Ou un B qui n’arrive plus à courber son arc du bas,...
  • Et dix de plus (27/07/2020)
    On s’extasie devant les logiciels de vieillissement. À quoi ressemblerez-vous dans quinze ans ? Encore un matériel totalement inutile ; mon miroir fait parfaitement le travail.
  • Isothermie (26/07/2020)
    Il n’est pas certain que le retour de la guerre froide compense le réchauffement climatique.
  • Royal (25/07/2020)
    Je me demande si parfois, planant à cinq cents mètres de haut, l’aigle royal en vient à envier le crapaud ou le ver de terre : « ah ! comme j’aimerais coasser ! » ou bien « quel dommage que je ne sache ramper ! ».
  • Rétention (24/07/2020)
    Comme pour un barrage, la rétention de sentiments donne une impression de puissance et de calme, mais elle assèche les environs et provoque d’importants dégâts en cas de rupture des retenues.
  • Et ? (23/07/2020)
    La poésie. Sans raison.
  • A (22/07/2020)
    Le A est un abri. Il y a A et non-A, dit le mathématicien, il faut faire un choix. Il y a abri et sans-abri, dit aussi la vie au quotidien ; enfin, sans abri, la vie s’en va vite et vous abandonne à un quotidien abîmé et vacant. Sans abri. Comme une vie...
  • Incompréhensible (21/07/2020)
    – L’écrivain (non sans arrogance) : Ce n’est pas parce que tu ne comprends pas ce que tu lis que c’est futile. – Le lecteur (non sans insolence) : Ce n’est pas parce que tu ne comprends pas ce que tu écris que c’est subtil.
  • LNP (20/07/2020)
    La tarte n’est pas l’écritoire.
  • L'original (19/07/2020)
    – Ziva, eh j’men balec, boug’ de là. – Mais… euh… c’est ton texte, ça ? – Oui pourquoi ? – Comment ça pourquoi ? Il n’y a rien qui te choque ? – Oh, Monsieur est choqué ! Mais crétin, tu n’as pas compris que tu n’es qu’un ridicule petit acteur, une bouche,...
  • Sous la couette, un peu (18/07/2020)
    Le secret ne dure qu’à cesser de l’être – un peu. (Comme le bout du pied qui dépasse, un peu, et révèle le corps caché sous la couette.)
  • Bleue comme une orange (17/07/2020)
    Mais qu’ont-elles toutes à me tourner autour ? Pour qui se prennent-elles ? Elles n’ont aucune chance. Trop ternes ; trop rondes. Pas assez… solaires. Il y a bien Terre, pensait Soleil, qui est différente, d’un joli bleu, mais elle écoute de la mauvaise...
  • V (16/07/2020)
    Le V est une vallée. C’est évident et on se demande bien pourquoi ‘ver solitaire’ et ‘verbe intransitif’ commencent par V. C’est comme ‘violon’, ‘véranda’, ‘voyou’, ‘vodka’, ‘viande hachée’ ou ‘maladie vénérienne’, vraiment, on ne voit pas le rapport...
  • Naturellement (15/07/2020)
    La nature ignore les crises, les drames, les catastrophes.
  • Le zèbre au zoo (14/07/2020)
    C’est mal d’enfermer un zèbre dans un zoo, en plus c’est redondant.
  • Mon ami (13/07/2020)
    Allez, avouez-le – et rassurez-vous, vous n’êtes pas le seul –, vous vous apitoyez plus facilement sur le sort malheureux de votre ami (et partagez très sincèrement sa douleur) que vous vous réjouissez de ses succès (qui sont d’ailleurs, le plus souvent,...
  • Vous connaissez l’histoire de la paysanne au petit poids ? (12/07/2020)
    On noya dans la soupe de pois cassés d’une présumée paysanne un petit poids en laiton pour vérifier que c’était une vraie paysanne. Eh bien elle avala tout, la soupe, les pois et le laiton en se régalant, ce qui prouvait que c’était une authentique p...
  • Le poids du bois (11/07/2020)
    – Dis donc, tu n’aurais pas pris un peu de poids, toi, lança ingénument Roseau à Chêne ?
  • T (10/07/2020)
    Le T est une table. Il n’a qu’un pied, il semble stable pourtant et tient très bien. Mais son poteau monte, monte, monte toujours plus haut, jusqu’au plafond et son plateau touche le toit. Ce n’est pas commode pour poser les couteaux, les assiettes de...
  • J'hésite (09/07/2020)
    Il y aurait à peu près mille milliards de connexions synaptiques dans le cerveau humain et deux cents millions de trillions d’étoiles dans l’univers ; la distance qui nous sépare de la Grande Ourse serait d’environ 18 trilliards de kilomètres soit 18...
  • Aristoteles dixit (08/07/2020)
    Certains sont faits pour servir et d’autres pour être servis. Aristote avait raison, pensa Milou, observant son maître ramasser ses crottes. Un bon maître d’ailleurs, serviable et habile qui lui aura sans doute préparé un bon repas ce soir encore.
  • À l’époque (07/07/2020)
    – Je regrette l’époque où les hommes portaient des jupes. – Les hommes n’ont jamais porté de jupes ; ce sont les femmes. – Ah ? Alors je regrette l’époque où les hommes étaient des femmes.