Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

C'est Peu Dire

  • : Les Restes du Banquet
  • : LA PHRASE DU JOUR. Une "minime" quotidienne, modestement absurde, délibérément aléatoire, conceptuellement festive. Depuis octobre 2007
  • Contact

Et Moi

  • ARNO S.
  • Philosophe inquiet, poète infidèle, chercheur en écritures. 55° 27' E 20° 53' S

Un Reste À Retrouver

12 mai 2015 2 12 /05 /mai /2015 02:37

À part un risque élevé de tendinite du genou, l’écriture de restes (qui commence souvent par une marche) est très saine.

À l’inverse, l'écriture de romans est dangereusement pathogène : cirrhose, cancer du côlon (très forte corrélation, cf. Journal of the National Cancer Institute, mars 2014), dyslexie (on peut néanmoins se demander si l’on n’a pas affaire là à une cause plus qu’à une conséquence), hypertension artérielle, ostéoporose (les cas de dystonie focale de l’index et de syndrome du canal carpien sont heureusement en nette régression), troubles lipidiques et/ou affaissement abdominal, dépression (résultant souvent d’un caféinisme suraigu), bovarysme (pour les plus snobs), oblomovisme (pour les plus cultivés), syndrome de la main étrangère (quelques cas rares ont été rapportés) et de nombreux troubles comportementaux socio-psychologiques (qui rendent les écrivains, le plus souvent, godichons quoique inoffensifs).

On ne saurait trop conseiller aux romanciers qui perdent l’inspiration mais prennent du poids la pratique du marathon et la lecture de Murakami.

Partager cet article

commentaires

Christine 12/05/2015 21:02

Merci pour cet article sérieusement documenté, nous n'en attendions pas moins de votre part !

c 13/05/2015 21:48

Moins graves, cela reste à voir. J'ai moi-même... enfin lisez ceci et vous serez édifié !
"Je crois qu’il existe une éthique de la lecture, une responsabilité dans notre manière de lire, un engagement à la fois politique et privé dans le fait de tourner les pages et de suivre les lignes. "
http://www.actes-sud.fr/catalogue/litterature-etrangere/nouvel-eloge-de-la-folie

Arno 13/05/2015 11:52

Merci, en effet il faut aussi savoir être sérieux. Ajouterai-je que les pathologies du lecteur sont beaucoup plus complexes et diverses mais moins graves.