Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

C'est Peu Dire

  • : Les Restes du Banquet
  • : LA PHRASE DU JOUR. Une "minime" quotidienne, modestement absurde, délibérément aléatoire, conceptuellement festive. Depuis octobre 2007
  • Contact

Et Moi

  • ARNO
  • Philosophe inquiet, poète infidèle, chercheur en écritures. 55°32 E 21°08 S.

Un Reste À Retrouver

6 septembre 2014 6 06 /09 /septembre /2014 02:52

Petits trucs mnémotechniques pour ne plus hésiter sur le genre de quelques mots.

Apogée est masculin. Facile à retenir : son initiale a- est la deuxième lettre de mAsculin, sa dernière lettre -e est la dernière lettre de hommE et quand on renverse les trois lettres centrales -ogé- ça donne égo, qui est très masculin aussi.

Épithète est féminin. Encore plus facile : on rajoute un f au début, on change le p en m et on obtient fémi ; évidemment, on peut aussi penser à Pithiviers qui a vu naître l’une des plus féminines de nos actrices, Vahina Giocante ; si ça ne suffit pas, on peut encore rapprocher –thète de tète ou téton (il faut éviter de penser à têtue, qui nous éloigne et risque de créer une polémique peu pédagogique).

Notez que les meilleurs trucs sont ceux que l’on invente soi-même, je vous laisse donc poursuivre.

Partager cet article

commentaires

Christine 06/09/2014 07:25

Effets (oups !)

Christine 06/09/2014 07:24

Effet pervers liés au nouveau ministre de l'Education Nationale genre féminin ?
(Nota : faut encore y croire très fort pour continuer à mettre des majuscules au début de éduc... et de natio...., mais c'est un autre débat qui n'a pas lieu d'être ici !)